NOUVELLES

Crise ukrainienne: Bourse de Moscou et rouble en nette baisse

14/04/2014 02:48 EDT | Actualisé 13/06/2014 05:12 EDT

La Bourse de Moscou et le rouble évoluaient en nette baisse lundi en début de séance après le lancement d'une série d'attaques dans l'est de l'Ukraine, que les Occidentaux ont mises sur le compte de la Russie.

Vers 06H30 GMT, l'indice Micex (libellé en roubles) cédait 1,29% et le RTS (en dollars) 2,27%. L'action Gazprom perdait 1,40%, celle de la banque publique Sberbank 2,17%.

La monnaie russe baissait fortement face à l'euro, qui valait 49,83 roubles, comme face au dollar à 36,01 roubles. Elle restait cependant au-dessus de ses records de faiblesse enregistrés au plus fort de la crise liée au rattachement de la Crimée à la Russie.

"L'actualité dans l'est de l'Ukraine va provoquer un malaise sur le marché. La situation est clairement dangereuse et imprévisible", a estimé l'économiste Chris Weafer, de Macro Advisory.

"Pour autant, malgré la rhétorique qui s'envenime des deux côtés, il semble toujours que la Russie ne va pas envahir" le territoire ukrainien, a-t-il ajouté.

Pour l'économiste, les marchés craignent surtout que les Occidentaux, jugeant Moscou derrière les attaques visiblement coordonnées du week-end contre des bâtiments publics dans l'est de l'Ukraine, ne décident "de sérieuses sanctions affectant l'économie et le commerce".

La menace de sanctions économiques brandie par l'UE et les Etats-Unis a déjà provoqué des fuites massives de capitaux de Russie, de plus de 50 milliards de dollars au premier trimestre, ainsi que des retraits importants des dépôts bancaires de la part de la population.

Le gouvernement a abaissé la semaine dernière sa prévision de croissance pour 2014 à une fourchette entre 0,5% et 1,1%, contre 2,5% auparavant, mais prévenu que le tableau pourrait encore s'assombrir en cas de sévères sanctions occidentales.

"L'économie russe est au bord de la récession", ont estimé lundi les économistes de VTB Capital.

gmo/lpt/jh

PLUS:hp