NOUVELLES

Au Congrès américain, on dénonce le marketing des cigarettes électroniques

14/04/2014 12:48 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

Les fabricants américains de cigarettes électroniques profitent d'un vide légal pour faire la promotion de leurs produits auprès des jeunes, ont dénoncé lundi des parlementaires américains, qui veulent encadrer le marketing des cigarettes électroniques au même titre que le tabac.

Les autorités fédérales américaines ne règlementent pas le commerce des cigarettes électroniques, contrairement aux cigarettes et aux produits tabagiques.

Selon un rapport publié par plusieurs élus démocrates du Congrès, dont le sénateur Richard Durbin, les fabricants profitent de cette faille pour mener des campagnes publicitaires agressives et "glamour", qui cibleraient particulièrement les jeunes, comme au temps où la vente de tabac n'était pas réglementée aux Etats-Unis.

Les fabricants entendent "attirer les enfants par la ruse dans l'addiction à la nicotine", a affirmé lundi à des journalistes Richard Durbin. "Il est temps que l'Agence américaine des médicaments (FDA) intervienne et règlemente".

La FDA devrait publier cette année des règlementations qui s'appliqueraient au niveau national; jusqu'à présent, elle a souligné que les conséquences du "vapotage" sur la santé étaient méconnues.

Depuis 1970, les publicités à la radio et à la télévision pour les cigarettes sont interdites aux Etats-Unis. La distribution gratuite de cigarette, la vente aux enfants de moins de 18 ans et le sponsoring d'événements sportifs sont également interdits.

Mais les cigarettes électroniques sont facilement accessibles, par exemple dans les quelque 300 événements (concerts, festivals, rallies...) où six marques ont distribué des échantillons en 2012 et 2013, selon le rapport.

Sept marques ont diffusé des publicités à la télévision et à la radio, selon le rapport, qui s'intéressait aux pratiques de neuf fabricants.

Les parlementaires relèvent aussi l'absence de règle commune concernant la vente aux mineurs. Seuls 28 des 50 Etats américains interdisent au niveau local la vente aux mineurs; ailleurs, l'autorégulation est la règle. Certains fabricants demandent aux vendeurs de vérifier l'âge des acheteurs, mais cette politique n'est pas uniforme, notamment sur internet.

Un lycéen américain sur dix a consommé des cigarettes électroniques en 2012, selon un rapport des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de septembre 2013, le double de l'année précédente.

La règlementation sur le "vapotage" varie aussi d'un Etat à l'autre, voire d'une ville à l'autre. Los Angeles et New York l'ont ainsi proscrit dans les lieux publics.

mlm-ico/rap

PLUS:hp