NOUVELLES

Arrestation de deux militants antigais

14/04/2014 07:19 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

Deux militants antigais venus à l'Université de Regina dénoncer l'homosexualité ont été arrêtés par la police lundi après-midi après qu'ils eurent refusé de quitter le campus. Ils font face à des accusations de méfait.

L'établissement d'enseignement supérieur estime que les tracts et discours de Peter LaBarbera et William (Bill) Whatcott comportent des messages haineux inacceptables.

Une trentaine de personnes qui font partie d'un groupe de défense des gais, lesbiennes, bisexuels et transgenres étaient également sur les lieux au moment des faits.

M. LaBarbera préside l'organisme Americans For Truth About Homosexuality ,« Américains pour la vérité sur l'homosexualité ».

Il avait momentanément été empêché d'entrer au pays jeudi dernier avant de se rendre finalement librement au congrès de l'Association pro-vie de la Saskatchewan à Weyburn, où il devait livrer un discours samedi.

Selon Peter LaBarbera, l'Agence des services frontaliers du Canada estimait qu'il allait déployer une propagande haineuse dans son discours.

Bill Whatcott est connu pour avoir été condamné par la Cour suprême du Canada à la suite de tracts antigais distribués à Regina et Saskatoon en 2001 et 2002.

M. Whatcott entend par ailleurs porter plainte auprès de la Commission des droits de la personne de la Saskatchewan en raison de services qui lui auraient été refusés dans une boutique d'informatique à Weyburn le mercredi 9 avril.

L'incident serait survenu avant le congrès pro-vie et pendant que manifestaient des membres du groupe Intolerance Free Weyburn.

Le militant affirme être un chrétien condamné à cause de ses opinions religieuses.

PLUS:rc