NOUVELLES

Nouvelle demande d'annulation de la vente d'objets nazis à Paris

13/04/2014 10:37 EDT | Actualisé 13/06/2014 05:12 EDT

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a demandé dimanche l'annulation de la vente aux enchères d'objets ayant appartenu à Adolf Hitler et Hermann Goering, prévue fin avril à Paris.

Le Crif est la deuxième organisation juive à demander l'annulation de cette vente, après le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA) qui avait jugé "obscène" un tel projet.

Passeport, livres, vaisselle ayant appartenu à des nazis doivent être mis aux enchères le samedi 26 avril à Paris.

"Le Crif souhaite que les objets et livres dits +prise de guerre de la 2ème D.B. en mai 1945 au Berghof+ soient retirés de la vente", est-il écrit dans un communiqué.

Ces objets ont été ramenés par des combattants français de la 2e D.B. (division blindée) du général Leclerc arrivée la première le 4 mai 1945 à Berchtesgaden (sud de l'Allemagne), repaire d'Adolf Hitler dans les Alpes bavaroises qui venait d'être bombardé par l'aviation alliée.

Le Crif estime que cette vente, qui présente une quarantaine d'objets provenant de la résidence d'Hitler et de la maison voisine où s'était installé Hermann Goering, "porte atteinte à la mémoire des victimes de la barbarie nazie".

"Faire commerce public de ce type d'objet consiste à leur donner une valeur symbolique malsaine qui s'apparente à du cynisme et à une forme d'indécence morale", poursuit le Crif, qui "demande à la ministre de la Culture et de la communication de se prononcer sur cette vente".

sj/at/nou/ai

PLUS:hp