NOUVELLES

Menace de tsunami dans le Pacifique après un second séisme aux îles Salomon

13/04/2014 11:26 EDT | Actualisé 13/06/2014 05:12 EDT

WELLINGTON, Nouvelle-Zélande - Deux puissants tremblements de terre ont secoué les îles Salomon, dimanche, en Océanie, provoquant la diffusion d'alertes aux tsunamis. Aucun blessé ou dommage n'a toutefois été rapporté dans l'immédiat.

Les résidants de l'archipel situé dans l'océan Pacifique ont été réveillés par un séisme à 7 h 14, heure locale, a annoncé le porte-parole du gouvernement, George Herming. Il a ajouté que les habitants de Makira et des îles avoisinantes situées au sud-est de la capitale, Honiara, avaient affirmé avoir vu trois énormes vagues après la secousse.

L'épicentre de ce premier tremblement de terre d'une magnitude de 7,6 était situé à 323 kilomètres au sud-est d'Honiara et à une profondeur de 29 kilomètres, selon le Centre d'études géologiques des États-Unis (USGS).

À la suite de ce séisme, le Centre d'alerte au tsunami du Pacifique a publié un avertissement pour certaines îles qu'il a ensuite annulé. Selon le Centre, une analyse du niveau de la mer a révélé que la secousse avait généré un petit tsunami qui pourrait avoir causé des dommages près de l'épicentre.

Plus tard dimanche, un autre tremblement de terre d'une magnitude de 7,4 a frappé la même région à une profondeur de 35 kilomètres, a indiqué l'USGS. Après ce deuxième séisme, le Centre a diffusé une alerte au tsunami pour les îles Salomon, Vanuatu et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Les îles Salomon, qui comptent 600 000 habitants, se remettent tout juste d'une série de crues soudaines dévastatrices survenues à Honiara et dans d'autres zones le 3 avril. Cette catastrophe a fait 23 morts et jeté à la rue 9000 résidants. D'après M. Herming, 30 personnes manquent toujours à l'appel.

L'archipel est situé dans la «Ceinture de feu du Pacifique», une région reconnue pour ses activités sismique et volcanique qui s'étend autour du littoral du Pacifique.

PLUS:pc