NOUVELLES

Les Maple Leafs prendront du temps à digérer leur dernière fin de saison

13/04/2014 04:32 EDT | Actualisé 13/06/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Frustrante, embarrassante et décevante ne sont que quelques mots utilisés par les Maple Leafs de Toronto pour décrire la fin de saison abrupte qu'ils viennent de connaître.

Bien qu'on ne sache pas encore comment et pourquoi cette équipe a glissé au classement après la pause olympique, une chose est certaine: il faudra du temps pour digérer le tout.

«Ça vous reste en tête pour un moment, définitivement, a dit le capitaine Dion Phaneuf. Quand vous prenez du temps pour y réfléchir, c'est quelque chose qui ne s'oublie pas en quelques jours.

«C'est notre travail. C'est un sport de résultats et nous n'avons pas eu de résultats. Nous étions en bonne position et nous avons tout laissé tomber. C'est ce qui est extrêmement décevant.»

Les choses se sont mises à débouler après les Jeux olympiques de Sotchi.

Le 26 février, à la reprise des activités dans la LNH, les Leafs étaient à égalité avec le Canadien de Montréal au troisième rang de la section Atlantique avec 70 points en banque.

La formation torontoise a perdu ses trois premiers matchs après la pause, mais a gagné les trois suivants pour se retrouver au deuxième rang de la section, trois points devant le Canadien et le Lightning de Tampa Bay. Tout semblait revenu à la normale et personne n'aurait pu prévoir que l'équipe serait éliminée deux semaines plus tard.

Le 16 mars, les Capitals de Washington ont défait les Leafs 4-2 au cours de ce qui fut la première d'une série de huit défaites. Ce qui n'a pas aidé la cause des Torontois, c'est que toutes ces défaites sont survenues en temps réglementaire.

Les Leafs ont finalement gagné seulement six rencontres après la pause olympique et ont maintenu une piètre fiche de 6-14-2 au cours de cette séquence.

La plupart des critiques ont été dirigées envers le gardien James Reimer qui a dû prendre la relève de Jonathan Bernier lorsque ce dernier a subi une blessure au genou qui l'a forcé à mettre un terme à sa saison.

Reimer n'a pas obtenu le soutien escompté de ses coéquipiers, mais le plus gros problème était certainement le manque de confiance de son entraîneur.

Lorsque questionné au sujet de la performance de Reimer après une défaite de 3-2 face aux Red Wings de Detroit, Randy Carlyle a répondu: «Je pense qu'il a été correct, juste correct».

L'effet de ces mots a été significatif pour la suite des choses. Reimer, qui est habituellement inébranlable, a clairement été dérangé par ce commentaire.

Le gardien de 26 ans deviendra joueur autonome avec compensation et ce sont les Leafs qui décideront s'il quittera ou s'il restera. Reimer a cependant l'impression que tout est déjà joué.

«C'est une équipe avec laquelle je voulais passer toute ma carrière, a déclaré Reimer. C'est triste que mon avenir ici soit incertain parce que j'aurais voulu y passer 20 ans.»

PLUS:pc