NOUVELLES

LE MONDE EN BREF DU 14 AVRIL

13/04/2014 11:08 EDT | Actualisé 13/06/2014 05:12 EDT

Voici le Monde en bref du lundi 14 avril à 03H00 GMT:

KIEV - Le gouvernement ukrainien a déclenché dimanche une "opération antiterroriste" dans l'Est contre les insurgés pro-russes pour répliquer à une série d'attaques visiblement coordonnées dans des villes de l'Est russophone par des hommes armés portant souvent des uniformes sans insignes.

Ces attaques rappellent les événements de mars en Crimée, rattachée à la Russie après l'intervention de groupes armés non-identifiés -des militaires russes selon tous les observateurs- et un référendum controversé. "Nous ne laisserons pas la Russie répéter le scénario de la Crimée", a promis le président ukrainien par intérim Olexandre Tourtchinov.

MOSCOU - Moscou a aussitôt réagi en sommant Kiev de cesser "la guerre contre son propre peuple".

Ce regain de tension fait craindre que Moscou, qui a massé jusqu'à 40.000 hommes à la frontière, ne saisisse ce prétexte pour une intervention, le président Vladimir Poutine ayant promis de défendre "à tout prix" les ressortissants russes dans l'ex-URSS.

NEW YORK - Moscou a en outre réclamé et obtenu une réunion "d'urgence" du Conseil de sécurité de l'Onu, qui a tourné dimanche soir au dialogue de sourds entre Occidentaux et Russes, les premiers accusant Moscou d'avoir orchestré la tension dans l'Est de l'Ukraine alors que la Russie mettait Kiev en demeure de "cesser d'utiliser la force contre le peuple ukrainien".

DAMAS - Le président Bachar al-Assad a évoqué dimanche un "tournant" dans la guerre en Syrie en faveur du régime, tant d'un point de vue militaire que sur le plan de la réconciliation nationale, trois ans après le début d'un conflit ayant fait plus de 150.000 morts.

Les rebelles ont subi des revers ces dernières semaines, en particulier dans la région stratégique du Qalamoun, entre Damas et le Liban, alors que le gouvernement a conclu des cessez-le-feu dans plusieurs secteurs rebelles assiégés autour de la capitale.

VALPARAISO - Valparaiso vivait une deuxième nuit d'angoisse alors que le violent incendie qui ravage la ville côtière du centre du Chili depuis samedi, provoquant la mort de 12 personnes et une évacuation massive, a repris de plus belle sur les hauteurs.

L'incendie a détruit 850 hectares, 2.000 habitations et fait quelque 8.000 sinistrés.

BERLIN - Limiter à 2°C la hausse de la température dans le monde par rapport à l'ère pré-industrielle est un défi encore possible à relever, ont affirmé dimanche les experts réunis à Berlin, mais cela exige une réduction, d'ici à 2050, de 40 à 70% des émissions de gaz à effet de serre, qui ne cessent de croître.

Sans changement majeur et rapide, la température dans le monde aura subi une hausse de 3,7 à 4,8°C à l'horizon 2100, avertissent ces chercheurs du Groupe intergouvernemental d'experts sur le climat (Giec).

WASHINGTON - Un homme blanc septuagénaire a tué dimanche trois personnes dans un centre communautaire et une maison de retraite juifs au Kansas (centre des Etats-Unis), avant d'être interpellé par la police.

La police d'Overland Park, petite ville située à proximité de Kansas City, s'est refusée de qualifier à ce stade d'antisémite l'équipée meurtrière du suspect, arguant qu'il était "trop tôt dans l'enquête".

ALGER - La campagne pour l'élection présidentielle de jeudi en Algérie s'est achevée dimanche après des échanges d'une rare violence, le président sortant Abdelaziz Bouteflika accusant de "terrorisme" son principal rival Ali Benflis, qui n'a cessé de dénoncer les risques de fraude.

Le scrutin du 17 avril devrait être a priori sans surprise, M. Bouteflika apparaissant comme le grand favori malgré ses ennuis de santé qui l'ont empêché de mener lui-même campagne.

TRIPOLI - Le Premier ministre libyen Abdallah al-Theni, confirmé le 8 avril dans ses fonctions par le Parlement, a annoncé dimanche sa démission après avoir été la cible selon lui d'une attaque, compliquant encore davantage la situation dans ce pays en proie à l'instabilité.

TRIPOLI - Le procès d'une trentaine de proches de Mouammar Kadhafi dont son fils Seif al-Islam, accusés d'avoir participé à la répression meurtrière de la révolte ayant min fin à l'ancien régime, doit s'ouvrir lundi en Libye, rongée par l'insécurité et les tensions politiques.

Il est néanmoins très probable que le procès soit reporté, la justice devant statuer sur la comparution par vidéoconférence de certains accusés détenus hors de Tripoli.

SKOPJE - Le chef de l'État sortant Gjorge Ivanov et le candidat de l'opposition se retrouveront au deuxième tour de l'élection présidentielle en Macédoine, le 27 avril, selon des résultats partiels à l'issue du premier tour.

M. Ivanov, qui représentait le parti conservateur au pouvoir (VMRO-DPMNE), est arrivé en tête avec 51,8% des voix,, devançant celui qui défendait les couleurs de l'opposition de gauche (SDSM), Stevo Pendarovski, en deuxième position avec 36,3% des voix, et les deux autres candidats en lice.

KABOUL - L'ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah arrive en tête devant Ashraf Ghani à l'élection présidentielle qui s'est tenue en Afghanistan la semaine dernière, selon des résultats partiels publiés dimanche.

BISSAU - Les électeurs de Guinée-Bissau ont voté massivement et calmement dimanche pour la présidentielle et les législatives, en espérant qu'elles permettront de tourner la page des coups d'Etat à répétition, le dernier datant d'avril 2012. Les résultats ne sont pas attendus avant plusieurs jours.

PRETORIA - Le champion handisport sud-africain Oscar Pistorius revient à la barre lundi pour un nouveau round de questions sans pitié du procureur Gerrie Nel, décidé à lui faire avouer qu'il se disputait avec son amie Reeva Steenkamp lorsqu'il l'a abattue.

glr/mf

PLUS:hp