NOUVELLES

Des fusillades dans des lieux de rassemblements juifs font trois morts au Kansas

13/04/2014 06:17 EDT | Actualisé 13/06/2014 05:12 EDT

OVERLAND PARK, États-Unis - Trois personnes ont été tuées dans l'État du Kansas après qu'un individu eut ouvert le feu à l'extérieur d'un centre communautaire juif, puis dans une communauté juive pour retraités, dimanche.

Des coups de feu ont d'abord été tirés dans le stationnement arrière du Jewish Community Center of Greater Kansas, vers 13 heures, a expliqué dimanche soir en conférence de presse le chef de police d'Overland Park, John Douglass.

Un homme est décédé sur place et un autre est mort à l'hôpital.

Le tireur, un septuagénaire, a ensuite pris la fuite et a ouvert le feu au Village Shalom, un quartier résidentiel pour personnes âgées se trouvant à plusieurs pâtés de maison de là, tuant une femme.

Le suspect a plus tard été appréhendé à proximité d'une école primaire.

Les deux victimes masculines ont été identifiées quelques heures après les événements.

Dans une déclaration publiée dimanche soir, Will Corporon a affirmé que son père, William Lewis Corporan, et son neveu âgé de 14 ans, Reat Griffin Underwood, avaient été tués au Jewish Community Center. La famille est catholique.

Deux autres personnes ont été ciblées par des tirs, mais les projectiles ont raté leur but, a spécifié le chef de police d'Overland Park, une banlieue de Kansas City.

«Aujourd'hui est un jour triste et particulièrement tragique, a déclaré le capitaine Douglass. Comme vous pouvez l'imaginer, cette enquête n'est vieille que de trois heures. Les spéculations abondent. Il n'y a que peu d'informations concrètes.»

Selon ce dernier, il est encore trop tôt pour déterminer s'il s'agissait d'un crime haineux. La Pâque juive débute lundi.

«Nous savons que c'était un acte de violence vicieux, et nous savons évidemment qu'il a eu lieu dans deux endroits juifs. Certains pourraient lier ces deux faits», a dit M. Douglass.

Le capitaine a décrit le suspect comme un septuagénaire blanc ne provenant pas du Kansas. Cet homme est détenu dans une prison du comté de Johnson, mais le chef de la police n'a pas donné plus d'informations.

Un fusil à pompe aurait été utilisé, et les enquêteurs tentent de déterminer si un pistolet et un fusil d'assaut auraient également été employés.

Le président Barack Obama a offert dimanche soir ses condoléances aux familles des victimes, soutenant que le récit de ces événements était «déchirant».

Il a dit avoir demandé à son équipe à la Maison-Blanche de s'assurer que les forces de l'ordre puissent bénéficier de «toutes les ressources nécessaires» afin de poursuivre leur enquête.

PLUS:pc