NOUVELLES

Damas dénonce une "guerre économique féroce" contre la Syrie

13/04/2014 11:14 EDT | Actualisé 13/06/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre syrien Waël al-Halaqi a dénoncé dimanche "une guerre économique féroce" menée contre la Syrie, alors que la valeur de la livre syrienne (SYP) a encore chuté ces derniers jours face au dollar.

"Une guerre économique (...) féroce est menée contre l'économie nationale, qui vise à déstabiliser la livre syrienne", a déclaré M. Halaqi, qui présidait une réunion du Conseil de la monnaie et des prêts à Damas, cité par l'agence officielle Sana.

Le dollar s'échangeait dimanche à plus de 176 SYP alors qu'il était à 156 SYP la semaine dernière. Depuis le début du conflit en Syrie en mars 2011, la livre syrienne a perdu plus des trois quarts de sa valeur par rapport au billet vert, qui s'échangeait il y a trois ans à 50 SYP.

M. Halaqi a appelé à "renforcer le contrôle du marché des changes et à surveiller les changeurs, surtout ceux non agréés" par l'Etat.

De son côté, le gouverneur de la Banque centrale de Syrie, Adib Mayaleh, a attribué la baisse de la livre syrienne à "une grande attaque économique contre la Syrie et à des spéculateurs à l'étranger et à l'intérieur" du pays.

M. Mayaleh a annoncé que "la Banque centrale allait mettre sur le marché le 21 avril quelque 20 millions de dollars", pour tenter de limiter la chute de la monnaie locale.

Cette chute de la livre a entraîné une utilisation croissante du dollar dans l'économie syrienne.

Plus de 150.000 personnes ont été tuées dans le conflit en Syrie, selon une ONG syrienne, et près de la moitié des habitants ont dû fuir leur foyer d'après l'ONU.

rm/feb/cco

PLUS:hp