NOUVELLES

Paris-Roubaix - Sepp Vanmarcke, le troisième homme rêve d'être premier

12/04/2014 08:16 EDT | Actualisé 12/06/2014 05:12 EDT

Le Belge Sepp Vanmarcke, souvent considéré comme le principal rival du duo Cancellara-Boonen lors du Paris-Roubaix de dimanche, ambitionne une première grande victoire sur Reine des classiques qu'il avait terminée à la deuxième place l'an dernier.

"Je rêve d'un scénario similaire à 2013, mais cette fois en devançant Fabian Cancellara", ose le coureur de la formation Belkin.

Le Suisse et le Belge s'étaient présentés ensemble à l'entrée du vélodrome, Spartacus signant finalement au sprint son troisième succès roubaisien.

"J'aurais dû aller jusqu'au surplace pour éviter de devoir entamer le sprint en tête. J'ai beaucoup appris de mon erreur et j'ai pris conseil auprès de mon équipier Théo Bos (ancien champion du monde sur piste) pour mettre toutes les chances de mon côté", explique le Coutraisien.

A 25 ans, Vanmarcke incarne la relève belge sur les courses du Nord alors que les meilleures années de Tom Boonen, 33 ans, sont sans doute derrière lui.

Ce dernier, comme Roger De Vlaeminck également quadruple vainqueur de l'épreuve, avait... 25 ans lors de son premier succès dans l'Enfer. De quoi inspirer Sepp Vanmarcke.

"25 ans, c'est jeune sur une telle course. Mais je l'ai déjà disputée à quatre reprises et je pense avoir suffisamment d'expérience pour enfin m'y imposer", note-t-il.

Troisième il y a une semaine au Tour des Flandres (derrière Cancellara et Greg Van Avermaet), le Belge se dit "en excellente forme".

"Mais la condition n'est pas tout sur cette course, tempère-t-il. On dit souvent que les meilleurs sont toujours devant. Ce n'est pas vrai. En fonction de sa direction, le vent peu cadenasser la course ou la faire exploser".

"Cette course est parfois bizarre. L'échappée matinale peut peut-être aller au bout, par exemple, poursuit-il tout en pointant qu'il faudra "surprendre Cancellara bien avant le dernier secteur pavé pour tenter de faire la différence".

Sep Vanmarcke sait que compte tenu de sa condition, il est fortement attendu. "Monsieur Paris-Roubaix", Roger De Vlaeminck, place même le jeune Flandrien sur le même pied que Boonen et Cancellara au moment de livrer son pronostic.

"Je le trouve très costaud depuis le début de la saison, commente De Vlaeminck. Et dans la même position que l'an dernier, il ne commettra plus la même erreur et ne loupera plus son sprint".

"Je suis peut-être plus attendu que l'année dernière, concède Vanmarcke, mais je suis paradoxalement plus relax. Il y a douze mois, je sortais d'une période faite de pépins physique. Cette fois, ma confiance est bien meilleure".

bnl/cda

PLUS:hp