NOUVELLES

L'Algérie, un pays riche en hydrocarbures

12/04/2014 05:40 EDT | Actualisé 12/06/2014 05:12 EDT

L'Algérie, où Abdelaziz Bouteflika se représente jeudi à la présidentielle, est le pays le plus vaste d'Afrique et détient d'importantes réserves de pétrole et de gaz.

- SITUATION GEOGRAPHIQUE: Pays le plus étendu d'Afrique (2.381.741 km2). Frontières avec le Maroc, le Sahara occidental et la Mauritanie à l'ouest, la Tunisie et la Libye à l'est, le Niger et le Mali au sud.

- POPULATION: 38,48 millions d'habitants en 2012 (Banque mondiale). 75% de la population a moins de 35 ans.

- CAPITALE: Alger.

- RELIGION: Islam.

- HISTOIRE: Colonisée par la France en 1830 après trois siècles de domination turque, l'Algérie devient indépendante en 1962 après plus de sept ans de guerre. Ahmed Ben Bella est le premier président de l'Algérie indépendante.

En 1965, après un coup d'Etat et l'arrestation de Ben Bella, Houari Boumédiène prend la tête du Conseil de la révolution et du gouvernement. Après le décès de Boumédiène, fin 1978, Chadli Bendjedid lui succède (réélu en 1983 et 1988).

L'annulation, en 1992, du 1er tour des législatives remporté par le Front islamique du salut (FIS) déclenche des affrontements entre groupes islamistes et forces de sécurité. La guerre civile fait 200.000 morts (officiel).

Après son élection en 1999, Abdelaziz Bouteflika obtient un oui massif au référendum sur la loi de la "Concorde civile", qui amnistie les islamistes armés n'ayant pas commis de crimes de sang et de viols, et se soumettant à l'autorité de l'Etat.

Les violences attribuées aux islamistes ont depuis considérablement baissé. Néanmoins, en janvier 2013, une prise d'otages spectaculaire sur le site gazier d'In Amenas (1.300 km au sud-est d'Alger) a été menée par un commando islamiste. Le rapt a pris fin après un assaut des forces spéciales. 38 otages et 29 assaillants tués.

- INSTITUTIONS POLITIQUES: La République algérienne démocratique et populaire, où le multipartisme existe depuis 1989, est présidée par M. Bouteflika, réélu en 2004 et 2009.

Le 10 mai 2012, le Front de libération nationale (FLN)de M. Bouteflika remporte les législatives. Avec 208 sièges sur 462, l'ex-parti unique devance largement le Rassemblement pour la démocratie (RND, 68 sièges), devant six partis islamistes qui totalisent 61 sièges.

- ECONOMIE: L'Algérie est passée à l'économie de marché en 1994.

Ses réserves en gaz prouvées sont estimées à plus de 4.000 milliards de m3, celles en pétrole à plus de 12 milliards de barils.

Le secteur des hydrocarbures représente environ 40% du PIB de l'Algérie, 70% de ses recettes fiscales et 97% de ses recettes d'exportations, mais emploie seulement 3% de la population active (commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale française, 2013).

Face à cette extrême dépendance économique vis-à-vis du secteur énergétique, l'Algérie s'est lancée dans une politique de développement de l'industrie, qui ne représentait en 2012 que 5% du PIB.

Le chômage touche de plein fouet la jeunesse. Selon les autorités et le Fonds monétaire international (FMI), 21,5% des moins de 35 ans sont sans emploi, contre moins de 10% pour l'ensemble de la population.

+ PIB: 205,8 milliards de dollars en 2012 (Banque mondiale).

+ PNB/habitant: 5.020 dollars en 2012 (BM).

+ DETTE EXTERIEURE: 4,4 milliards de dollars en 2011 (Banque d'Algérie).

+ MONNAIE: Dinar algérien.

- FORCES ARMEES: 130.000 hommes. Paramilitaires: 187.200 hommes, selon l'Institut international des études stratégiques (IISS, 2014).

bur-acm/sw

PLUS:hp