NOUVELLES

François Hollande n'a jamais été aussi impopulaire

12/04/2014 09:02 EDT | Actualisé 12/06/2014 05:12 EDT

La cote de popularité du président français, François Hollande, a atteint son niveau le plus bas depuis deux ans, selon un sondage publié samedi.

Seules 18 % des personnes interrogées par l'institut de sondage Ifop se disent plutôt ou très satisfaites de l'action du chef de l'État, contre 23 % au mois de mars. La proportion de répondants plutôt mécontents et très mécontents du bilan du président Hollande atteint 82 %.

C'est la première fois que la popularité du président Hollande passe sous la barre des 20 %. Il était crédité de 61 % de satisfaits juste après son élection, en mai 2012. En novembre 2013, la satisfaction était descendue à 20 % puis était remontée à 23 % au début de l'année 2014.

Le nouveau premier ministre, Manuel Valls, obtient quant à lui un niveau de satisfaction de 58 %. Il s'agit d'un pourcentage particulièrement élevé pour un premier ministre en début de mandat. Manuel Valls a succédé à Jean-Marc Ayrault à la tête du gouvernement le 1er avril.

Ifop note qu'un tel écart de 40 points entre les cotes de popularité du président de la République et du premier ministre n'a jamais été vu depuis un demi-siècle. Le plus important jusqu'ici était l'écart de 21 points enregistré entre Nicolas Sarkozy (37 %) et François Fillon (58 %) en mars 2008.

Le sondage a été réalisé par téléphone du 4 au 12 avril auprès d'un échantillon de 1909 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

La gauche manifeste à Paris

Par ailleurs, plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi à Paris contre l'austérité et la ligne économique du gouvernement.

Il s'agissait de la première marche de « l'opposition de gauche » organisée depuis la déroute du Parti socialiste aux élections municipales et l'arrivée de Manuel Valls à Matignon.

Le scrutin a été marqué par une percée sans précédent du Front national dans plusieurs villes de France et la confirmation du désaveu de la gauche au pouvoir.

PLUS:rc