POLITIQUE

Compteurs intelligents: l'intervention de Philippe Couillard est demandée

12/04/2014 08:10 EDT | Actualisé 12/06/2014 05:12 EDT
CP

MONTRÉAL - Les opposants au déploiement des compteurs «intelligents» d’Hydro-Québec tiennent une manifestation samedi après-midi à Montréal.

Le mouvement «Refusons les Compteurs» dénonce cette installation massive entamée il y a quelques mois, répétant que ces nouveaux compteurs émettent des radiofréquences nocives pour la santé de la population.

Les instigateurs du mouvement demandent au nouveau premier ministre du Québec, Philippe Couillard, d'imposer par décret un moratoire et l'arrêt immédiat du déploiement des compteurs. Ils exigent aussi le retrait sans frais des compteurs déjà installés.

La phase 1 du déploiement, dans la région de Montréal, n’est pas encore complétée. Les phases 2 et 3, pour l’ensemble du Québec, ne sont pas encore autorisées et ont fait l’objet d’audiences cette semaine devant la Régie de l’énergie.

Les opposants estiment que 442 témoignages accablants pour Hydro-Québec ont été déposés à la Régie dont 25 pour cent ont rapporté des symptômes physiques invalidants apparus depuis l’installation des nouveaux compteurs émetteurs de radiofréquences.

Quelle que soit la décision de la Régie de l’énergie, le mouvement «Refusons les compteurs» souligne que ce tribunal administratif n'a aucune autorité en matière d'environnement, de santé publique ni de droit de la personne. C’est pourquoi il lance un appel au nouveau gouvernement libéral d'agir rapidement dans ce dossier.

Le mouvement estime que le déploiement de ces compteurs intelligents est en voie de devenir l’un des pires gâchis économique, moral et sanitaire que le Québec aura connu.

Les manifestants ont rendez-vous à midi au Square-Victoria à Montréal devant les bureaux de la Régie de l’énergie, point de départ de la marche.