NOUVELLES

1er rallye féminin français en Amérique du Sud: les "Roses des Andes" à la conquête de l'Argentine

12/04/2014 06:13 EDT | Actualisé 12/06/2014 05:12 EDT

Pour la première fois, un rallye autos exclusivement féminin, vient de s'exporter sur le continent Sud-Américain, à l'instar de son grand frère le Dakar. Depuis lundi, 114 femmes de 5 nationalités, en majorité Françaises, participent au "Trophée Roses des Andes", une épreuve d'orientation dans le Nord-Ouest de l'Argentine.

Cette nouvelle course au pays des gauchos, sur les somptueux contreforts de la Cordillère des Andes, dans la région de Salta, offre aux concurrentes une rare palette de paysages, reliefs, canyons et défilés où chaque année en janvier, les bolides du Dakar font le miel des aficionados dans ce pays de haute Culture du sport mécanique.

"Devant le succès du Trophée Roses des sables qui chaque octobre rassemble au Maroc plus de 350 participantes, nous avons décidé d'ajouter une corde à notre arc de l'aventure découverte", a déclaré à l'AFP Jean-Jacques Rey, créateur et organisateur des deux escapades féminines ainsi que du célèbre 4L Trophy.

Au Maroc, comme en Argentine, les règles de course sont les mêmes. En six étapes et sur 4000 km (jusqu'au 14 avril), les équipages féminins sont jugés et classés chaque soir au bivouac sur le minimum de kilomètres affiché au compteur des 4X4 durant l'étape.

Mais la haute sophistication technologique de positionnement dont sont équipés des pilotes du grand rallye-raid de début d'année, n'a pas droit de cité dans les habitacles des "Roses des Andes". Il convient de se débrouiller, sur piste ou hors piste avec une boussole et un roadbook très artisanaux.

- Vignobles, ergs, canyons et sierra -

De la région de Cafayate, la coloniale et ses vignobles réputés, aux terribles champs de dunes de Flambaya (c'est souvent là que se joue le Dakar) et une grimpette à plus de 3000 mètres vers Antofagasta de la Sierra (à ne pas confondre avec le grand port homonyme du Nord chilien), puis un retour marathonien de deux jours et deux nuits vers Salta, les "Roses des Andes" pionnière de cette première édition argentine, vont faire des converties.

"Nous avons limité cette première édition à une soixantaine d'équipages pour des raisons de sécurité dans ce pays que nous ne connaissons pas aussi bien que le Maroc. Mais nous avions reçus plus de 150 demandes d'inscription", assure le directeur de l'épreuve.

PF/jcp

PLUS:hp