NOUVELLES

WTCC - Honda contre Citroën, Muller contre Loeb

11/04/2014 04:37 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

Honda le tenant du titre contre Citroën le débutant chez les constructeurs, et Yvan Muller le champion en titre contre son nouveau coéquipier Sébastien Loeb chez les pilotes: le Championnat du monde 2014 de voitures de tourisme (WTCC) débute dimanche à Marrakech et promet spectacle et suspense.

Après une décennie de domination en rallye, Citroën Racing s'est remis en question. Un modèle a été choisi: la berline C-Elysée destinée à l'exportation. Au volant, le champion maison Loeb. Et après neuf mois de préparation intensive, soit 10.000 km d'essais, le constructeur français a accouché d'une nouvelle bête de course de plus de 350 chevaux, grâce à un moteur quatre-cylindres de 1,6 litre.

Pour faire bonne mesure et affronter les Honda Civic officielles de l'Italien Gabriele Tarquini, champion 2009, et du Portugais Tiago Monteiro, Citroën a recruté la référence du WTCC: Muller, 44 ans, quatre fois sacré dans cette catégorie. Alsacien comme Loeb, il a forcément eu un rôle déterminant dans la mise au point de la C-Elysée, une traction avant surpuissante.

Muller connaît aussi très bien tous les circuits du championnat, à commencer par celui de Marrakech, long de 4,5 km et exclusivement utilisé par le WTCC depuis 2009. Avec ses lignes droites entrecoupées de chicanes, le tracé paraît des plus simples, mais "c'est réellement un circuit difficile", tempère Muller.

- Mehdi Bennani, héros local -

L'expérience de Muller sera bien utile à Loeb, 39 ans, qui a déjà roulé en ville à Pau et Monaco, dans des Porsche, et à Bakou, dans une McLaren GT. "Même après une saison complète en GT, je redoute encore les départs en peloton. C'est souvent très fin quand on veut éviter de perdre des places dans les premiers virages", confie le nonuple champion du monde des rallyes.

Pour compléter le plateau de 20 voitures, il y aura aussi des Chevrolet Cruze adaptées à la nouvelle réglementation technique, voulue par la FIA pour rendre les voitures plus agressives, et des Lada dont celle du Britannique Rob Huff, champion 2012. Car le WTCC est véritablement un championnat planétaire: six rendez-vous en Europe et les cinq derniers en Amérique et en Asie.

Mais ça commence donc en Afrique, avec un héros local: Mehdi Bennani. En WTCC depuis 2009, le Marocain découvre la Honda Civic dans une écurie privée. Il visera le Top 10 en course pour faire plaisir à ses nombreux fans. Mais s'il termine déjà 10e des qualifications de samedi, ce qui est fort possible, il partira en pole position pour la Course 2, dimanche.

La grille inversée pour les dix premiers des qualifications façon F1 (avec Q1, Q2 et Q3), c'est l'une des spécificités du WTCC et ça rend la course 2 plus excitante, avec souvent des remontées spectaculaires. Muller a l'habitude, Loeb pas du tout, alors ce sera un autre facteur à maîtriser au plus vite pour le roi des rallymen, débutant complet en WTCC. Moteur !

Programme (en heures GMT)

Essais libres: vendredi (11h30) et samedi (7h00 et 09h15)

Qualifications: samedi (13h00)

Courses 1 et 2: dimanche (14h20 et 15h25)

dlo/ig

PLUS:hp