INTERNATIONAL

Vol MH370: l'Australie s'approche des boîtes noires

11/04/2014 06:34 EDT | Actualisé 11/06/2014 05:12 EDT
Pool via Getty Images
AT SEA - APRIL 04: Wing commander Rob Shearer captain of the RNZAF P3 Orion (L) and SGT Sean Donaldson look out the cockpit windows during search operations for missing Malaysia Airlines Flight MH370 in Southern Indian Ocean on April0 4, 2014, near Australia. Up to fourteen planes and nine ships resumed in the search for missing Malaysia Airlines flight MH370 in the Indian Ocean off the coast of Western Australia today. The airliner disappeared on March 8 with 239 passengers and crew on board and is suspected to have crashed into the southern Indian Ocean. (Photo by Nick Perry - Pool/Getty Images)

PERTH, Australie - Les responsables croient que les signaux détectés au fond de l'océan Indien proviennent des boîtes noires du Boeing malaisien disparu il y a maintenant plus d'un mois, a déclaré vendredi le premier ministre australien, ce qui permet d'espérer qu'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aviation soit sur le point d'être résolu.

Tony Abbott a expliqué aux journalistes, à Shanghaï, que les équipes qui cherchent le vol MH370 ciblent dorénavant un secteur beaucoup plus restreint à l'écoute des sons qui ont été détectés pour la première fois samedi.

«Nous avons vraiment resserré les recherches et nous sommes très confiants que les signaux que nous détectons proviennent des boîtes noires du MH370, a-t-il dit. Toutefois, les recherches en sont maintenant à une étape où les signaux émis par les enregistreurs de bord se font de plus en plus faibles (puisque leurs batteries sont sur le point de mourir). Nous voulons récolter le plus d'informations possibles avant que le signal ne finisse par disparaître.»

Ces batteries n'ont une durée de vie approximative que de 30 jours. Il sera extrêmement difficile de retrouver les boîtes noires une fois les émetteurs de localisation d'urgence éteints, puisque l'océan a une profondeur de 4500 mètres à cet endroit.

Les boîtes noires pourraient permettre d'expliquer pourquoi le Boeing 777 du transporteur Malaysia Airlines a complètement dévié de sa trajectoire le 8 mars dernier, lors d'un vol entre Kuala Lumpur et Pékin, avec 239 personnes à son bord.

«Nous sommes confiants de savoir, à quelques kilomètres près, où se trouvent les enregistreurs de bord, a poursuivi M. Abbott. Mais une confiance envers la position approximative des boîtes noires n'est pas la même chose que récupérer des débris à 4,5 kilomètres sous la surface ou finalement déterminer ce qui est arrivé à ce vol.»

M. Abbott a aussi rencontré le président chinois Xi Jingping à Pékin, vendredi, pour faire le point sur les recherches. Deux tiers des passagers à bord du Boeing malaisien étaient Chinois, et leurs proches ont sévèrement critiqué la gestion de la crise par le gouvernement malaisien.

«Ce sera un processus très long et très minutieux», a dit M. Abbott à M. Xi.

Un signal détecté jeudi par un avion P-3 Orion de l'armée de l'air australienne a été analysé et ne semble pas provenir des boîtes noires de l'avion disparu.

Les avions Orion et le navire australien Ocean Shield, qui remorque un appareil d'écoute sophistiqué prêté par la marine américaine, continuaient vendredi à fouiller un secteur de 1300 kilomètres carrés, soit environ la superficie de la ville de Los Angeles.

«Il est crucial de récolter autant d'informations que possible pendant que les batteries sont peut-être encore actives», a dit par voie de communiqué Angus Houston, le coordonateur australien des recherches.

Les équipes tentent de cerner avec le plus de précision possible l'emplacement des boîtes noires, avant de déployer un sous-marin à la recherche de débris. M. Houston a indiqué vendredi que la décision d'utiliser le sous-marin pourrait n'être prise que dans quelques jours.

Le sous-marin Bluefin 21 dont les secouristes disposent pour cartographier le fond de l'océan à la recherche de débris mettrait entre six et huit semaines à fouiller la zone actuelle. Les signaux détectés avaient été émis à 4,5 kilomètres sous la surface, soit la profondeur maximale à laquelle le sous-marin peut être utilisé.

INOLTRE SU HUFFPOST

Malaysia Airlines Flight Disaster In Pictures