POLITIQUE

Sainte-Marie-Saint-Jacques : La victoire de Manon Massé est confirmée

11/04/2014 04:42 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT
Radio-Canada

Manon Massé est bel et bien élue députée de la circonscription Sainte-Marie-Saint-Jacques. Le Parti libéral du Québec (PLQ) avait fait une demande de recomptage, mais la Cour du Québec a refusé d'entendre la cause.

Manon Massé, de Québec solidaire, a été élue dans Sainte-Marie-Saint-Jacques avec une majorité de 91 voix sur son adversaire du PLQ, Anna Klisko.

La Loi électorale stipule qu'un dépouillement judiciaire peut être demandé si l'écart ne dépasse pas un millième du nombre de votes exprimés. Dans Sainte-Marie-Saint-Jacques, le rapport entre la majorité (91) et les votes exprimés (27 573) est de trois millièmes, ce qui dépasse cet écart maximal.

Toutefois, selon l'article 382, « toute personne qui a des motifs raisonnables de croire qu'un scrutateur ou que le directeur du scrutin a compté ou rejeté illégalement des bulletins de vote ou dressé un relevé du dépouillement inexact peut demander un dépouillement judiciaire des votes ».

Le juge Armando Aznar a finalement conclu que l'avocat de Mme Klisko n'a pas réussi à soulever un doute suffisant sur la probité du vote pour demander un dépouillement, rapporte La Presse.

Manon Massé, qui se présentait pour la cinquième fois dans Sainte-Marie-Saint-Jacques, est la troisième candidate de Québec solidaire à être élue, après Amir Khadir en 2008 et Françoise David en 2012.

Pas de contestation dans Borduas

La circonscription de Borduas aurait elle aussi pu faire l'objet d'un recomptage, le Parti québécois (PQ) a décidé de ne pas contester le résultat, les irrégularités n'étant pas assez nombreuses pour faire une différence.

Pierre Duchesne, député du PQ et ministre sortant de l'Enseignement supérieur s'est incliné par 99 votes devant la Coalition avenir Québec (CAQ).

INOLTRE SU HUFFPOST

Les pancartes détournées de la campagne électorale