NOUVELLES

Plusieurs rivières en crue seront sous surveillance avec les précipitations attendues

11/04/2014 02:21 EDT | Actualisé 11/06/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
CORRECTS YEAR TO 2014 This March 9, 2014 photo provided by the Wyoming National Guard shows chunks of ice buildup in thr Horn River where community first responders and Wyoming National Guard units assisted in flood relief efforts in Graybull, Wyo. (AP Photo/Wyoming National Guard)

MONTRÉAL - La situation demeure stable sur les cours d'eau du Québec, vendredi, mais les autorités gardent un oeil attentif sur plusieurs rivières alors que des avertissements de débâcle sont en vigueur dans la plupart des régions et que des précipitations sont attendues dans les prochains jours.

«C'est certain qu'avec les précipitations annoncées, surtout dans la partie ouest de la Montérégie où elles seront un peu plus abondantes, ça va nécessiter une surveillance étroite de la part des municipalités», a indiqué la directrice régionale de la Sécurité civile pour la Montérégie et l'Estrie, Christine Savard.

«On recommande vraiment aux riverains d'être vigilants sur l'ensemble des cours d'eau de la Montérégie», a-t-elle ajouté.

Sur la rive sud du fleuve, la rivière Châteauguay montre encore des niveaux élevés, surtout dans le secteur de Huntingdon, où le cours d'eau est en forte crue. La vigilance demeure de mise puisqu'il reste encore des couverts de glace sur la rivière.

Les autorités surveillent aussi les rivières Yamaska et Richelieu. Cette dernière réagit plus lentement mais n'est pas exempte de risques pour autant. Il en va de même pour plusieurs affluents de ces cours d'eau, notamment les rivières aux Anglais, à la Tortue, aux Brochets et des Hurons.

Dans le secteur de Vaudreuil-Soulanges, le village de Saint-Clet demeure sur un pied d'alerte: bien qu'il n'y ait pas de cours d'eau, le ruissellement a déjà posé problème. La rivière Deslisle présente toujours un couvert de neige et sera étroitement surveillée avec la fonte et les pluies annoncées.

Outre la Montérégie et l'Estrie, où des débordements ont déjà causé des maux de tête, on surveille désormais les rivières de la rive nord du fleuve Saint-Laurent, où la fonte plus tardive a commencé à ajouter une certaine pression.

«Les niveaux ont monté un peu plus lentement sur les rivières de la rive nord, mais les rivières de Lanaudière commencent à réagir», a expliqué Sabrina Cardin-Ouellette, hydroclimatologue à Hydro Météo.

«La rivière Bayonne et la rivière Achigan ont réagi plus vite que les autres et sont déjà en niveau de forte crue et sont à surveiller. La rivière l'Assomption va toujours bien mais des travaux préventifs de déglaçage sont en cours», a-t-elle ajouté.

En soirée vendredi, le porte-parole de la Sécurité civile pour la Montérégie et l'Estrie, Gaëtan Lessard, s'est dit préoccupé par les prévisions météorologiques qui font état d'averses à partir de dimanche.

Selon M. Lessard, les précipitations pourraient varier entre 20 et 30 millimètres, dimanche, à quoi s'ajoutera une petite quantité de précipitations additionnelles lundi. M. Lessard a par ailleurs précisé que les plus importantes chutes de pluie se situeront au nord du fleuve.