NOUVELLES

Le Conseil musulman de Montréal a tenté de barrer la route au PQ

11/04/2014 12:06 EDT | Actualisé 11/06/2014 05:12 EDT

Le Conseil musulman de Montréal a publié avant les élections un guide complet destiné aux musulmans du Québec. Le document comprend un tableau de quatre pages qui indique pour qui voter afin de barrer la route au Parti québécois et à son projet de charte des valeurs.

L'organisme représente 70 institutions musulmanes de la grande région de Montréal. Il est présidé par l'imam Salem Elmennyawi, qui a expliqué que ces consignes de vote permettraient de ne pas affaiblir la communauté et de ne pas la priver de ses droits fondamentaux.

Le guide, qui énumère chaque circonscription du Québec, précise le parti et le nom du candidat pour lequel il faut voter dans chacune d'entre elles.

Dans la très vaste majorité des circonscriptions, le Conseil musulman de Montréal recommandait de voter pour le candidat du PLQ. Les candidats de la CAQ étaient recommandés dans 14 circonscriptions et ceux de Québec solidaire dans 4 circonscriptions.

Code de couleurs

Le guide comprenait également un code de couleurs indiquant l'importance stratégique de chaque circonscription.

Nous avons joint vendredi Fatima Houda-Pepin pour lui demander comment elle réagit au contenu de ce document. Elle n'a pas semblé étonnée.

« Ces groupes-là se sont mobilisés à la grandeur de la région de Montréal. Il y a eu des chaînes téléphoniques qui ont fonctionné. Samuella Laouni par exemple, a appelé les femmes sur la Rive-Sud pour leur dire d'appeler les femmes musulmanes dans le comté de Brossard et dans le comté de La Pinière. Il y a eu aussi d'autres personnes qui ont fait des appels et qui ont mobilisé des gens. Le mot d'ordre était que chaque musulman sorte trois autres musulmans pour voter. »

Les libéraux de Philippe Couillard n'avaient toutefois pas besoin de ce coup de main du Conseil musulman pour se faire élire. Dans La Pinière, par exemple, le libéral Gaétan Barette a battu la candidate indépendante Fatima Houda-Pepin par 15 000 voix .

Mme Houda-Pepin pense quand même que ce genre de mobilisation a de plus en plus d'influence sur la base musulmane au Québec.

Avec un reportage de Thomas Gerbet

PLUS:rc