NOUVELLES

Yémen: 5 tués dans des combats aux portes de Sanaa

10/04/2014 10:39 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

Cinq personnes ont été tuées dans des combats entre des rebelles chiites et l'armée yéménite aux portes de Sanaa, ont annoncé jeudi des sources tribales.

Selon ces sources, un groupe de rebelles d'Ansarullah a attaqué mercredi une position de l'armée à Omrane, à cinquante kilomètres au nord de la capitale, et ces affrontements ont coûté la vie à deux rebelles zaïdites (branche du chiisme) et trois soldats.

Jeudi, la situation restait extrêmement tendue à Omrane, où des combats opposent les deux parties depuis des mois, selon un correspondant de l'AFP.

L'armée et les rebelles ont établi des tranchées dans la ville et ses alentours, alors que les militaires ont déployé des chars.

Les combattants chiites d'Ansarullah, basés dans le nord du Yémen, tentent d'élargir leur zone d'influence et avancent en direction de la capitale.

Selon des experts, les rebelles fortement implantés dans le nord du pays tentent de gagner du terrain pour élargir leur zone d'influence dans le futur Etat fédéral yéménite, qui doit compter six provinces.

Début février, ils ont pris, après des affrontements ayant fait 150 morts, des localités de la province d'Omran, en délogeant le clan des Al-Ahmar, les puissants chefs de la confédération tribale des Hached.

Dans cette région, les rebelles peuvent compter sur l'appui de certaines tribus locales, opposées à la domination des Al-Ahmar, qui sont pour leur par soutenus par l'armée et le parti islamiste Al Islah.

Le Yémen, seul pays du Printemps arabe où un soulèvement populaire a abouti à une solution négociée, est engagé dans une période de transition délicate marquée par des violences.

mou-wak/at/fcc

PLUS:hp