NOUVELLES

Un Awacs français pour la surveillance aérienne de l'est de l'Europe

10/04/2014 09:38 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

La France fournit depuis début avril un avion-radar Awacs pour des missions de surveillance de l'espace aérien de pays de l'est de l'Europe dans le cadre de l'Otan, en raison des tensions liées à la crise ukrainienne, a annoncé jeudi l'état-major des armées.

Mi-mars, Paris avait proposé aux Pays baltes et à la Pologne d'assurer des patrouilles d'Awacs, si l'Otan en faisait la demande.

"Depuis le 1er avril, nous avons tous les trois ou quatre jours un vol d'Awacs avec un échange de données avec l'Otan", a indiqué le porte-parole de l'état-major, le colonel Gilles Jaron, au cours du point de presse de la défense. L'appareil rentre sur sa base d'Avord (centre de la France) après ses missions de survol.

Outre des vols d'Awacs, Paris avait proposé de mettre quatre avions de chasse à disposition pour renforcer une mission de "police du ciel" dans les Etats baltes, mais l'Otan n'a pas encore fait de demande formelle en ce sens, a précisé le porte-parole. L'Alliance atlantique assure depuis 2004 la protection de l'espace des Baltes.

Il s'agit de "mesures de réassurance" pour montrer aux pays de la région que l'Otan renforce son engagement pour la sécurité commune en période de tensions avec la Russie.

Les Awacs (Airborne Warning and Control System) permettent de surveiller un espace aérien avec une portée accrue par rapport à un radar au sol.

L'Otan a annoncé lundi l'envoi de ce type d'appareils pour des missions au dessus de la Pologne et de la Roumanie. Les vols ne doivent avoir lieu qu'au dessus du territoire de pays membres de l'Otan.

dch/kap/thm/ros

PLUS:hp