NOUVELLES

Plan d'aide à l'Ukraine: Lagarde ne croit pas à un "échec"

10/04/2014 10:33 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a assuré jeudi qu'elle n'envisageait pas un "échec" du plan d'aide en Ukraine en dépit du passif du pays avec l'institution.

"Généralement, nous ne nous lançons pas dans des négociations avec l'idée que le programme va échouer", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à Washington pour l'assemblée générale FMI-Banque mondiale.

Fin mars, le Fonds monétaire international a annoncé un pré-accord avec les autorités ukrainiennes pour une ligne de crédit de 14 à 18 milliards de dollars sur deux ans afin de sortir le pays de l'asphyxie financière.

"Quand nous négocions avec les autorités sur le terrain (...) nous ne prévoyons pas d'échec", a ajouté Mme Lagarde, ajoutant que le plan d'aide devrait être définitivement approuvé fin avril, début mai par les Etats-membres du Fonds.

Au cours des six dernières années, deux précédents programmes d'aide à l'Ukraine ont toutefois été interrompus par le FMI face au refus des autorités de Kiev de mettre en oeuvre des réformes économiques perçues comme impopulaires.

"Notre plan (...) est de permettre au pays de respecter ses engagements et de rétablir sa situation financière (...) et ce sont précisément les conditions de notre engagement dans ce projet", a déclaré la dirigeante.

Lors d'une conférence de presse distincte, le président de la Banque mondiale a, lui, estimé qu'une escalade de la crise ukrainienne pourrait faire tomber l'économie russe en récession cette année.

"Si la crise se prolonge et si son impact s'aggrave, nous pensons que l'économie russe pourrait se contracter de 1,8% cette année", a déclaré Jim Yong Kim.

"C'est un problème très grave pour la Russie", a-t-il ajouté.

jt/aue/rap

PLUS:hp