NOUVELLES

Paris-Roubaix: les chiffres

10/04/2014 05:58 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

Les chiffres de la 112e édition de Paris-Roubaix:

1 cm: le plus petit écart à l'arrivée (Planckaert devant Bauer en 1990)

2: les ravitaillements, à Solesmes (Km 115) et à Beuvry-la-Forêt (Km 188,5)

3: les victoires de Fabian Cancellara

4: le record de victoires des Belges Roger De Vlaeminck (9 fois dans les trois premiers) et Tom Boonen

5 min 21 sec: l'écart maximal depuis 1945 entre un premier (Merckx) et un deuxième (De Vlaeminck) en 1970

5 h 45 min 33 sec: le temps mis par le vainqueur 2013 (Cancellara)

7 kg: la pression moyenne des pneumatiques, voire moins

9: les victoires françaises depuis la fin de la Seconde guerre mondiale

10h15: l'horaire de départ à Compiègne

12: les "doublés" Tour des Flandres - Paris-Roubaix

12h15 min: le temps mis par Henri Pélissier, vainqueur en 1919, sur les routes dévastées par la Grande Guerre

14h20: l'heure d'entrée prévue dans la tranchée d'Arenberg

16: les Paris-Roubaix terminés par le Belge Raymond Impanis (entre 1947 et 1963) et par le Néerlandais Servais Knaven (entre 1993 et 2010)

18: le nombre de Paris-Roubaix courus par Raymond Poulidor

25: les équipes au départ

28: les secteurs pavés

28: les victoires françaises

37: les départs déjà donnés à Compiègne (le premier en 1977)

38 ans et 8 mois: l'âge de Gilbert Duclos-Lassalle, le doyen des vainqueurs (1993)

44,190 km/h: la moyenne de Cancellara en 2013

45,129 km/h: la moyenne record de la course sur un parcours différent (Peter Post, 1964)

51,1: les kilomètres de pavés

55: les victoires belges

57,7: le nombre record de kilomètres de pavés en 1992

82: les coureurs ayant inscrit leur nom au palmarès

111: le nombre de Paris-Roubaix disputés

112: le nombre de vainqueurs (André Mahé, initialement déclassé, et Serse Coppi ont été classés ex aequo en 1949)

118: les coureurs classés l'an dernier sur 198 au départ

222 km: la distance de l'échappée victorieuse du Belge Dirk DeMol (1988)

254 km: le parcours entre Compiègne et le vélodrome de Roubaix

1000: en francs, le prix décerné en 1896 au premier vainqueur, l'Allemand Josef Fischer (sept fois le salaire mensuel d'un mineur de l'époque)

1000: en euros, le prix pour le 11e coureur classé

1968: l'année du changement de parcours (départ à Chantilly)

2400 m: la longueur du secteur d'Arenberg

3700 m: les secteurs pavés les plus longs (à Quiévy et à Wandignies)

30.000 euros: le prix réservé au vainqueur

50.000: le nombre de pavés posés par les élèves des lycées horticoles de la région depuis 2002

91.000 euros: le montant total des prix.

jm/dla/ig

PLUS:hp