NOUVELLES

Ouganda: la police accuse un organisme de lutte contre le sida de "former" à l'homosexualité

10/04/2014 11:17 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

La police ougandaise a réitéré ses accusations de "promotion de l'homosexualité" envers un organisme de lutte contre le sida financé par les Etats-Unis, qu'elle accuse de "recruter" et "former" des jeunes à avoir "des relations sexuelles contre nature", selon un quotidien ougandais jeudi.

La police a "infiltré" une formation donnée par l'organisme qui "visait des jeunes entre 18 et 25 ans". "On leur montrait des vidéos montrant des hommes se livrant à des activités homosexuelles (...), on leur donnait de la documentation sur des pratiques sexuelles protégées entre hommes ainsi que des préservatifs et du lubrifiant", a déclaré le porte-parole de la police, Fred Enanga, au Daily Monitor.

Le 5 avril, la police avait effectué un raid contre le Walter Reed Project (MUWRP), un partenariat entre l'Université de Makerere à Kampala et le Programme de recherche de l'armée américaine sur le VIH-sida (MHRP) qui fournit notamment des traitements aux personnes séropositives ou atteintes du sida, l'accusant de "promotion de l'homosexualité auprès des jeunes".

Un de ses employés avait été brièvement arrêté, amenant le MUWRP à suspendre ses activités, selon son site internet.

Il s'agit de la première opération de police de ce type depuis que le président ougandais Yoweri Museveni a promulgué fin février une loi qui criminalise la "promotion" de l'homosexualité et rend obligatoire la dénonciation des homosexuels, dans un pays où les relations homosexuelles sont passibles de la prison à perpétuité.

Ni le Walter Reed Project ni l'ambassade américaine à Kampala n'ont pu être joints par l'AFP. Selon le Daily Monitor le porte-parole de la représentation américaine en Ouganda a qualifié ces accusations de "fabrications", ajoutant que les bureaux de l'organisme étaient fermés le jour où la police affirme avoir infiltré une rencontre.

Washington avait sévèrement critiqué cette nouvelle loi antihomosexualité, le secrétaire d'Etat américain John Kerry la comparant aux législations de l'Allemagne nazie ou du régime d'apartheid en Afrique du Sud et annonçant que les Etats-Unis allaient "revoir" leur coopération avec l'Ouganda.

str-eln/ayv/jmc

PLUS:hp