NOUVELLES

Norvège: le mystérieux étranger amnésique prudent sur la piste tchèque

10/04/2014 04:37 EDT | Actualisé 09/06/2014 05:12 EDT

Le mystérieux étranger amnésique, que la police norvégienne peine à identifier depuis quatre mois, a affiché sa prudence jeudi concernant les informations selon lesquelles il a été reconnu par un couple tchèque.

"Ce sont juste les allégations de quelqu'un. Je ne peux pas placer tous mes espoirs là-dessus parce que cela pourrait s'avérer inexact", a déclaré à l'AFP celui qui se fait appeler "John Smith", faute apparemment de connaître son véritable nom.

Après presque quatre mois de vaines recherches, la police norvégienne a annoncé mercredi avoir été informée via Interpol que l'inconnu avait été identifié par la police en République tchèque sur la foi des déclarations d'un couple vivant dans ce pays.

"Il s'agit avec une grande probabilité d'un ressortissant de la République tchèque âgé de 36 ans. Il a été reconnu avec certitude par plusieurs membres de sa famille", a confirmé jeudi la porte-parole de la police tchèque, Eva Stulikova, dans un communiqué.

"L'homme n'a pas été porté disparu en République tchèque. Les circonstances de son séjour en Norvège demeurent confuses", a-t-elle ajouté.

Ce développement fait suite à la diffusion mardi par la police d'Oslo d'une photo de "John Smith" dans l'espoir de percer le mystère entourant l'identité de cet homme retrouvé par un passant le 14 décembre dans la capitale norvégienne, très affaibli, à moitié inconscient et le nez dans la neige.

"Beaucoup de personnes pensent m'avoir reconnu (...) Sur la base de cette unique photo, ils pensent me connaître. Mais jusqu'à ce que cela soit convenablement vérifié, ce sont juste des allégations", a expliqué "John Smith".

"J'aimerais bien sûr que cela soit vrai mais je ne peux pas m'y accrocher comme si c'était le cas", a-t-il ajouté, regrettant une annonce "prématurée" de la police norvégienne et appelant à poursuivre les recherches.

Probablement originaire d'Europe centrale et âgé d'une vingtaine d'années selon les enquêteurs, il dit ne plus se rappeler ni de son nom ni de la façon dont il est arrivé en Norvège. Son souvenir le plus lointain remonte à décembre quand il s'est réveillé à l'hôpital, dit-il.

Il pense avoir été "détroussé", "sexuellement agressé", "drogué", puis abandonné dans le pays scandinave où il ne croit pas être venu de son plein gré.

"John Smith" devait entrer en contact jeudi avec le couple de Tchèques pour vérifier leurs dires.

"On ne sait rien d'eux. On sait seulement qu'il y a deux personnes en République tchèque qui affirment être mes parents", a-t-il souligné. Mais "ce n'est pas parce que quelqu'un dit quelque chose sur cette planète que c'est nécessairement vrai".

De son côté, la police norvégienne a indiqué jeudi qu'"à ce stade, (elle) travaillait sur l'hypothèse que l'identité (de "John Smith") est bien celle que la police tchèque a confirmée" même si, a-t-elle précisé, des comparaisons d'ADN seront nécessaires.

jma-phy/amp/ros

PLUS:hp