L'ex-ministre fédéral des Finances Jim Flaherty est décédé (VIDÉO/TWITTER)

Publication: Mis à jour:

L'ex-ministre fédéral des Finances Jim Flaherty est décédé à l'âge de 64 ans. Il a subi un malaise cardiaque en début d'après-midi à sa résidence d'Ottawa.

Les services d'urgence ont été appelés vers 12h30 jeudi après-midi. La police a confirmé que M. Flaherty est mort des suites d'une crise cardiaque.

Jim Flaherty a annoncé son départ en mars. Il était depuis 2006 le seul ministre des Finances du premier ministre Stephen Harper.

Il a dû gérer la pire crise économique depuis les années 1930. C'est aussi lui qui aussi a baissé la TPS de 7 % à 5 %.

Avant d'être député aux communes, il avait siégé à Queens Park, à Toronto, entre 1995 et 2005.

Originaire de Lachine au Québec, Jim Flaherty souffrait d'une grave maladie de la peau, mais lors de sa démission il y a un mois, il avait précisé qu'il ne démissionnait pas pour des raisons de santé.

Lorsque la nouvelle de sa mort est tombée en après-midi, la Chambre des communes a suspendu ses travaux.

Le premier ministre Stephen Harper a indiqué qu'il s'agissait d'une « journée très triste pour son gouvernement et tout le pays », parlant de M. Flaherty comme de son partenaire et son ami.

Le chef de l'opposition officielle, Thomas Mulcair, a offert ses condoléances à la femme de Jim Flaherty ainsi qu'à ses trois enfants avec une grande émotion dans la voix. « Catherine et moi avons appris avec beaucoup de tristesse le décès de Jim Flaherty, un collègue que j'ai eu le plaisir de connaître depuis un bon moment. »

« Jim Flaherty était un serviteur du public très dévoué et il va nous manquer », a ajouté M. Mulcair. Les deux hommes se sont côtoyés durant leur jeunesse au Québec.

Jim Flaherty a souvent été qualifié par ses adversaires d'idéologue pur et dur et de conservateur social. Il était favorable à la privatisation des services publics.

« C'est un des plus grands ministres des Finances qu'on ait eus », estime l'ancien ministre des Finances du Québec Raymond Bachand dans le gouvernement Charest.

« C'était un passionné du Canada de la santé économique du pays. Il a su mettre l'idéologie de côté quand est venue la grande crise. Évidemment, ce n'est pas l'idéologie des conservateurs d'intervenir dans l'économie, mais il était plus préoccupé par la santé du Canada, de ses entreprises et de ses citoyens, alors il est intervenu massivement »

Selon M. Bachand, on retiendra de M. Flaherty qu'il « a su s'ajuster aux aléas de l'économie pour ramener le gouvernement dans la ligne de la discipline budgétaire ».

La femme de Jim Flaherty et ses trois fils ont publié un communiqué confirmant la nouvelle. « Nous sommes reconnaissants qu'il ait été aussi bien appuyé dans sa vie publique par les Canadiens d'un océan à l'autre et par ses collègues à l'international », écrivent-ils en demandant qu'on respecte leur vie privée.

Du provincial au fédéral

M. Flaherty a fait son entrée en politique provinciale en 1995 comme député de la circonscription ontarienne de Durham-Centre au sein de l'équipe conservatrice de Mike Harris, avant d'accéder deux ans plus tard au conseil des ministres.

Il a été élu au fédéral en 2006 comme député de la circonscription ontarienne de Whitby-Oshawa.

Jim Flaherty a étudié le droit et a été admis au Barreau ontarien en 1975. Il a poursuivi une carrière d'avocat dans le secteur privé pendant 20 ans, assumant notamment la fonction de juge suppléant à la Cour des petites créances. Son manuel spécialisé sur les assurances est devenu un outil de référence dans le milieu.

Stephen Harper annonce officiellement le décès de Jim Flaherty. En arrière-plan, son épouse, Laureen Harper.

stephen harper

Son dernier tweet, au moment de prendre sa retraite, le 18 mars dernier: «Ça a été un honneur de servir le Canada. Merci pour l'opportunité.»

Message de sa famille:

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Décès de Jim Flaherty
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction