NOUVELLES

Grand Prix des Amériques - Marquez: de retour là où tout a commencé

10/04/2014 06:08 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

Vainqueur de la première course de la saison mi-mars au Qatar, l'Espagnol Marc Marquez retrouve à partir de vendredi le circuit d'Austin (Texas) où il avait signé l'an dernier sa première victoire en MotoGP et lancé sa campagne victorieuse pour le titre mondial.

A l'entendre, Marquez, victime d'une fracture du péroné droit mi-février, n'est "pas encore à 100%": mais cette blessure n'avait pas empêché le plus jeune champion du monde de l'histoire de s'imposer lors du premier GP de la saison sur le circuit de Losail.

"Depuis, j'ai travaillé pour renforcer ma jambe et être en meilleure condition physique. Ce circuit est l'un de mes favoris, j'avais réussi une belle course l'an dernier et j'y ai de bons souvenirs avec mon premier succès en MotoGP", a rappelé le pilote Honda, en guise d'avertissement à ses rivaux.

Pour la première édition du Grand Prix des Amériques, en 2013, Marquez avait en effet devancé son coéquipier Dani Pedrosa et était rentré dans l'histoire de son sport en devenant le plus jeune vainqueur d'un GP à 20 ans et 2 mois.

Après avoir ouvert son palmarès, l'Espagnol a enchaîné sur 14 podiums en 16 courses, dont cinq victoires, et coiffer pour finir la couronne mondiale.

La saison 2014 a beaucoup moins bien débuté avec cette blessure qui l'a privé de six semaines d'essais et de travail physique. Il s'est depuis refait une santé avec ce retentissant succès à Losail au nez à la barbe de Valentino Rossi, devancé seulement de 259/1000e sur la ligne d'arrivée.

- Rossi veut confirmer -

L'Italien n'a, lui, pas de bons souvenirs d'Austin: "L'an dernier, j'y ai fait l'une des pires courses de la saison (NDLR, 6e), mais je veux confirmer mon bon début de saison et montrer que je peux être compétitif partout", a espéré le nonuple champion du monde âgé de 35 ans.

C'est sans aucun doute son coéquipier chez Yamaha, Jorge Lorenzo, qui est le plus impatient. L'Espagnol, dauphin de Marquez en 2013, n'a fait qu'un tour lors de la première manche de la saison avant de chuter.

"La meilleure façon d'oublier ce qui s'est passé à Losail est d'être devant (...) Tout est presque parfait, au niveau physique et matériel. Notre machine a bien évolué depuis un an, le châssis est vraiment bien", s'est félicité Lorenzo qui avait terminé à la 3e place à Austin en 2013.

A suivre également, Pedrosa qui aimerait tant sortir de l'ombre encombrante de Marquez et le champion du monde 2013 des Moto2, l'Espagnol Aleix Espargaro, 4e il y a trois semaines pour sa première sortie dans la catégorie-reine au guidon de sa Yamaha-FTR "Open".

En Moto2, l'Espagnol Esteve Rabat (Kalex) veut confirmer son succès du Qatar, mais le Japonais Takaaki Nakagami, privé de sa 2e place sur disqualification, est revanchard, tout comme Luis Salom, seulement 14e de la manche inaugurale.

En Moto3, l'Australien Jack Miller (KTM), vainqueur de son premier Grand Prix au Qatar, est très attendu, notamment par les pilotes Mahindra qui, à l'image du Portugais Miguel Oliveira (4e), croient désormais en leurs chances d'un historique succès pour la marque indienne.

jr/ep

PLUS:hp