NOUVELLES

Face à la crise en Ukraine, Bucarest presse l'Otan de se redéployer vers l'est

10/04/2014 06:22 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

La Roumanie, "très inquiète" des évolutions en Ukraine dont elle est voisine, attend de l'Otan un redéploiement de ses capacités vers l'Europe de l'Est, a déclaré jeudi à l'AFP le ministre des Affaires étrangères Titus Corlatean.

"La Roumanie, en tant que frontière orientale de l'Union européenne et de l'Otan, est en première ligne et nous sommes extrêmement préoccupés et inquiets des évolutions en Ukraine qui ont des implications sérieuses sur la sécurité internationale", a insisté le ministre lors d'un entretien.

La Roumanie, ancien pays du bloc communiste entré dans l'Otan il y a tout juste 10 ans, "a des attentes concrètes sur un redéploiement et un déplacement vers l'est de la capacité militaire de l'Otan(...) aussi bien dans les domaines maritime, aérien et terrestre", a-t-il ajouté.

Un redéploiement d'autant plus nécessaire que la Roumanie accueillera à partir de 2015 des éléments du bouclier antimissile de l'Alliance atlantique, un dispositif qui suscite la colère de Moscou.

Le ministre n'a pas voulu dévoiler quels redéploiements concrets sont actuellement en discussion mais il s'est réjoui de la venue de six F-16 américains qui effectuent en ce moment des exercices avec l'armée roumaine.

"L'espace de la mer Noire doit être dans le top des priorités de l'Otan et de l'UE", selon M. Corlatean.

Après "l'annexion" de la Crimée par la Russie, "une violation évidente du droit international", la position de l'UE et de l'Otan "doit être très ferme pour arrêter tout risque éventuel de contagion du (scénario en Crimée, ndlr) vers Odessa (sud de l'Ukraine) ou vers la Transdniestrie", a insisté le ministre roumain.

iw/mr/ia

PLUS:hp