NOUVELLES

Exploitation pétrolière de Yasuni: une association réclame un référendum en Equateur

10/04/2014 04:20 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

Une association écologiste en Equateur a annoncé jeudi avoir réuni suffisament de signatures pour réclamer l'organisation d'une consultation populaire sur l'exploitation pétrolière de la région amazonienne de Yasuni, une réserve naturelle unique dont le sous-sol abrite d'importants gisements.

L'association Yasunidos, qui milite contre ce projet pétrolier, assure avoir réuni 727.947 signatures, soit plus de 5% de l'électorat, condition nécessaire pour l'organisation d'un éventuel référendum.

"Avec ces signatures, nous devrions avoir la garantie qu'une consultation populaire soit organisée", a déclaré Elena Galvez, présidente de Yasunidos, tout en estimant que les autorités risquaient de leur mettre des "bâtons dans les roues".

Le Congrès équatorien avait voté l'an dernier en faveur de l'exploitation du pétrole dans ce parc, qui concentre 20% des réserves nationales soit 920 millions de barils. Une extraction défendue par le président Rafael Correa, après l'échec d'un appel de fonds international pour l'éviter.

Ce projet se heurte à l'opposition de plusieurs ONG de défense de l'environnement ainsi que des associations indigènes, inquiètes des effets de la pollution sur la réserve de Yasuni, située dans le nord-est de l'Equateur.

Les signatures recueillies doivent encore être validées par l'autorité électorale, après quoi la Cour constitutionnelle devra donner son aval pour l'organisation d'une consultation populaire. Aucun délai n'est fixé dans le cadre de cette procédure.

vel/pz/mr

PLUS:hp