NOUVELLES

Le Canadien de Montréal s'incline devant les Islanders de New York au Centre Bell

10/04/2014 10:17 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT
Francois Lacasse via Getty Images
MONTREAL, QC - APRIL 10: P.K. Subban #76 of the Montreal Canadiens checks Ryan Strome #18 of the New York Islanders during the NHL game on April 10, 2014 at the Bell Centre in Montreal, Quebec, Canada. (Photo by Francois Lacasse/NHLI via Getty Images)

MONTRÉAL - Après avoir adopté le rythme effréné des champions de la Coupe Stanley à Chicago la veille, le Canadien est tombé au neutre face aux obscurs Islanders de New York, jeudi, s'inclinant 2-0 au Centre Bell.

Les troupiers de l'entraîneur Michel Therrien ont laissé filer l'occasion de presque sécuriser l'avantage de la glace en vue du premier tour des séries éliminatoires. À voir leur manque d'effort jeudi, peut-être n'y tiennent-ils pas tant que ça. Ou peut-on simplement parler d'une coche mal taillée dans une fructueuse saison?

«Je suis extrêmement déçu de notre performance, n'a pas caché Therrien. Nous n'avons pas patiné. Nous avons été dominés dans tous les aspects. Les Islanders étaient plus engagés. Ils méritaient de gagner. La seule chose positive que je retiens, c'est le rendement de Carey Price.»

Toujours est-il que le Lightning de Tampa Bay, vainqueur des Flyers de Philadelphie jeudi, n'est plus qu'à un point (98-97) derrière au quatrième rang, avec un match en main.

«L'objectif demeure d'obtenir l'avantage de la glace et d'amorcer les séries en étant satisfait de notre jeu, a souligné le capitaine Brian Gionta. Il nous reste le match de samedi pour accomplir ça.»

Le Tricolore (45-28-8) complète sa saison régulière en accueillant les Rangers de New York.

«C'est peut-être une bonne chose que ce dernier match revête de l'importance», a souligné l'attaquant Daniel Brière.

Pour revenir à jeudi, Ryan Strome et Brock Nelson ont réussi les buts des Islanders, 14es au classement de l'Est avec 75 points (32-37-11).

Le vétéran Evgeni Nabokov a connu une soirée peu occupée de 19 lancers pour signer son 59e blanchissage dans la LNH. Price a cédé deux fois sur les 30 tirs qu'il a reçus.

Fougue déstabilisatrice

La fougue des jeunots new-yorkais a été déstabilisatrice au début de la rencontre. Avec un peu plus de chance (ou d'attaquants talentueux), ils auraient pris l'avance. Anders Lee a entre autres raté l'ouverture béante, à courte distance.

Le CH a retrouvé les bonnes jambes qu'il avait contre les Blackhawks mercredi à compter de la mi-période. Il a été tout aussi malhabile à saisir ses occasions. Gionta a obtenu la meilleure chance, mais Nabokov n'a pas bronché.

Au bout de 20 minutes, c'était 10-8 en faveur des Islanders dans la colonne des tirs.

«Nous savions qu'ils commenceraient forts, et c'est exactement ce qu'ils ont fait, a affirmé Gionta. C'est une jeune équipe qui travaille fort, qui a des choses à prouver. Nous n'étions pas prêts à amorcer le match. Nous avons commis beaucoup trop de revirements en zone neutre. Ç'a mieux été en deuxième période, mais nous nous sommes mis dans le pétrin en écopant de pénalités.»

Murray sévit encore

L'indiscipline du Canadien a effectivement pavé la voie aux deux buts des visiteurs.

De retour de sa première suspension en carrière dans la LNH (trois matchs), le défenseur Douglas Murray a sévi de nouveau. Murray a écopé une pénalité majeure, en plus d'une inconduite, pour avoir plaqué par derrière le jeune attaquant Johan Sundstrom.

«J'espère que le 'kid' est correct, a dit Therrien. Pour le reste, c'est à la ligue de voir (s'il y a une sanction additionnelle à donner). Murray joue un style physique. Ce n'est pas un joueur salaud. Il a voulu compléter sa mise en échec. Il doit préconiser un style physique, en respectant les règles.»

Sur les réseaux sociaux, des journalistes ont avancé que Murray ne serait pas puni davantage.

Peu de temps après le geste de Murray, le Canadien n'a pas pu profiter d'une attaque massive à quatre contre trois.

Au tour des Islanders d'attaquer en supériorité, Strome a fait mouche à 15:05 à l'aide d'une violente frappe qui a heurté un poteau et la caméra à l'intérieur du filet.

Les «Insulaires» ont doublé leur avance avant la fin, à 19:40, pendant un autre jeu de puissance. Le tir de Nelson était parfaitement cadré dans la partie supérieure droite.

Entre-temps, les visiteurs avaient augmenté leur avance au chapitre des lancers, 24-14.

En troisième, le Tricolore est resté bien à plat, contrairement à ce qu'il nous avait habitués cette saison. Il a inscrit son premier tir de la période à la huitième minute, sous les applaudissements dérisoires de la foule.

Les partisans ont par la suite manifesté brièvement leur mécontement par des huées.

Après, ils ont cessé en pensant sans doute aux séries qui approchaient...

INOLTRE SU HUFFPOST

La saison 2013-2014 de la LNH en vidéos