NOUVELLES

Agression au couteau: le suspect était «normal», affirme son avocat

10/04/2014 02:17 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

MURRYSVILLE, États-Unis - L'adolescent de 16 ans soupçonné d'avoir poignardé une vingtaine de personnes dans une école secondaire de la banlieue de Pittsburgh, mercredi, était un jeune normal, sans problèmes de santé mentale, de consommation de drogue ou d'intimidation, a affirmé jeudi son avocat.

Patrick Thomassey a dit que les policiers sont tout aussi intrigués que la famille d'Alex Hribal par sa décision de s'emparer de deux couteaux, chez lui, et de commencer à attaquer ses camarades un peu après 7h, mercredi matin.

Vingt-et-un jeunes et un gardien de sécurité ont été blessés. L'attaque a duré environ cinq minutes et s'est terminée quand le directeur adjoint de l'école secondaire Franklin Regional a réussi à maîtriser Hribal.

Dix garçons étaient toujours hospitalisés jeudi, dont trois qui se trouvent dans un état critique. L'état de l'un d'eux est décrit comme étant «très critique», puisqu'il a subi une blessure excessivement grave quand la lame a percé son foie mais raté son coeur et son aorte par quelques millimètres.

Hribal a été accusé mercredi de quatre chefs de tentative de meurtre et de 21 chefs de voies de fait graves. Il a été incarcéré sans possibilité de libération sous caution. Hribal a formulé des pensées suicidaires lors d'une brève audience, selon le procureur général John Peck.

Les autorités veulent le traduire en justice comme un adulte, mais Me Thomassey tentera de faire renvoyer le dossier devant un tribunal juvénile. L'avocat souhaite aussi que son client subisse une évaluation psychiatrique avant sa prochaine comparution, le 30 avril.

Me Thomassey a décrit son client comme un bon étudiant qui fréquentait la même école que son frère aîné, qui avait plusieurs amis et qui n'était pas victime d'intimidation. Sa famille n'aurait jamais détecté chez lui de tendances à la violence.

Un responsable a indiqué que l'école pourrait rouvrir ses portes lundi, après avoir été nettoyée en profondeur.

Me Thomassey a dit ne pas savoir si Hribal comprend vraiment ce qui lui arrive.

«Je pense qu'il est instable mentalement. Je ne pense pas qu'il comprenne l'énormité, si c'est le bon mot, de ce qui s'est passé, a-t-il dit. Et je pense que dans son esprit, il essaie de comprendre ce qui est arrivé comme nous tentons de comprendre ce qui est arrivé, car il n'y avait aucun signe de problèmes dans la vie de ce jeune homme.»

PLUS:pc