NOUVELLES

Turquie: rejet définitif d'une requête en annulation de l'élection municipale d'Ankara

09/04/2014 11:55 EDT | Actualisé 09/06/2014 05:12 EDT

Le Haut-conseil électoral turc (YSK) a définitivement rejeté mercredi une requête en annulation pour irrégularités de l'élection municipale d'Ankara par l'opposition au Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, ont rapporté les médias turcs.

La chambre locale de cette institution avait déjà écarté la semaine dernière en première instance la demande du Parti républicain du peuple (CHP), qui refuse la victoire attribuée au maire sortant du Parti de la justice et de la démocratie (AKP) au pouvoir.

Le candidat battu du CHP, Mansur Yavas, a immédiatement confirmé que son parti utiliserait "tous les moyens légaux possibles" pour contester cette décision, y compris devant la Cour constitutionnelle, la plus haute instance judiciaire du pays.

"Nous sommes déterminés à partir à la chasse du moindre bulletin de vote", a-t-il déclaré à la chaîne d'information télévisée NTV.

Selon M. Yavas, l'élection municipale du 30 mars à Ankara était "la plus douteuse de l'histoire du pays".

Le candidat de l'opposition et le maire sortant, Melih Gökçek, avaient successivement proclamé leur victoire au soir des élections, dans un climat tendu alimenté par les accusations de fraude et les pannes d'électricité survenues lors du dépouillement.

Malgré de graves accusations de corruption, M. Erdogan a remporté haut-la-main les élections municipales du 30 mars, s'ouvrant ainsi les portes d'une candidature à la présidentielle d'août, disputée pour la première fois au suffrage universel direct.

dg-pa/plh

PLUS:hp