NOUVELLES

Roméo Dallaire veut rappeler aux parlementaires les conséquences de la guerre

09/04/2014 04:34 EDT | Actualisé 09/06/2014 05:12 EDT

OTTAWA - L'un des soldats les plus connus au Canada souhaite que les parlementaires se rappellent tous les jours les conséquences désastreuses que peut avoir l'envoi de troupes en zones de guerre.

Le sénateur Roméo Dallaire tente discrètement de convaincre le gouvernement fédéral d'ériger près du Parlement une réplique de «Mère Canada», le monument qui se trouve du côté est du mémorial de Vimy, en France.

M. Dallaire voudrait que la nouvelle statue soit placée au parc Jacques-Cartier, à Gatineau, tout juste en face de la colline parlementaire, de l'autre côté de la rivière des Outaouais. Elle serait alors bien visible pour les députés et sénateurs qui devraient décider, un jour, où et quand déployer des militaires canadiens.

Selon le sénateur, il s'agit d'une réflexion dont le pays a besoin à une époque marquée par la politique très partisane et l'émergence de crises mondiales.

«En tant que nation, nous serons à nouveau appelés au-delà de nos frontières, a indiqué M. Dallaire. Je m'y attends et je crois que cela fait partie de nos responsabilités, mais nous devons nous assurer que les gens soient conscients qu'il y aura des conséquences, il y aura des pertes de vie et un très grand nombre de blessés.»

L'idée du monument a d'abord été lancée comme façon de souligner à la fois le 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy et le 150e anniversaire de la fédération, qui auront tous les deux lieu en 2017. La journée de mercredi a marqué le 97e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy, qui a coûté la vie à 3598 Canadiens.

M. Dallaire, qui a grandement contribué à l'ajout de la tombe du Soldat inconnu devant le Monument commémoratif de guerre à Ottawa, croit qu'une statue de «Mère Canada» toucherait particulièrement les familles.

«Nous sommes à une époque où déployer des troupes signifie déployer des familles, a-t-il déclaré. À cause des médias, les familles vivent les missions d'une manière différente des familles des générations passées, et il n'existe pas de monument ici qui reflète vraiment le prix payé par ceux qui sont laissés derrière.»

La proposition de M. Dallaire est appuyée par la Défense nationale et par l'ancien chef d'état-major, le général à la retraite Walt Natyncyk.

«Le mémorial de Vimy rappelle les énormes sacrifices consentis par les Canadiens», écrivait en 2011 M. Natyncyk au ministre de la Défense de l'époque, Peter MacKay. «La silhouette en deuil de "Mère Canada" pourrait rappeler à tout le pays les sacrifices que ses fils et ses filles ont faits, font et continueront de faire dans l'avenir.»

La lettre a été obtenue par La Presse Canadienne grâce à la Loi sur l'accès à l'information.

Malgré cet appui important, le gouvernement Harper n'a pas indiqué s'il ajouterait cette idée à sa liste de projets soulignant le centenaire de la Première Guerre mondiale.

PLUS:pc