NOUVELLES

Norvège: "des pistes" sur l'identité d'un mystérieux amnésique (police)

09/04/2014 05:35 EDT | Actualisé 09/06/2014 05:12 EDT

La police norvégienne a annoncé mercredi avoir des "pistes intéressantes" au lendemain d'un appel au public en vue d'identifier un jeune homme amnésique dont l'identité demeure mystérieuse depuis quatre mois et qui assure avoir été violenté.

"Nous avons reçu des renseignements en provenance de Norvège mais aussi d'autres pays et nous jugeons certains de ces renseignements très intéressants", a déclaré à l'AFP un responsable de la police d'Oslo, Sturla Henriksboe.

La police avait diffusé une photo mardi en vue d'obtenir des informations qui permettraient d'identifier cet homme de type européen et âgé d'une vingtaine d'années, découvert très affaibli dans la neige à Oslo à la mi-décembre.

L'enquête diligentée depuis et des recherches auprès d'Interpol n'ont jusqu'à présent pas abouti.

Grand (1,87m), les yeux bleus et les cheveux blond foncé, l'inconnu dit ne se souvenir ni de son nom ni de la façon dont il s'est retrouvé en Norvège. Parlant très bien l'anglais mais avec un accent d'Europe centrale ou orientale, il comprend aussi le tchèque, le slovaque, le russe et le polonais.

"C'est surtout en provenance de la République tchèque que nous avons reçu des renseignements", a précisé M. Henriksboe.

L'homme, qui se fait appeler "John Smith" pour le moment, pense avoir été drogué et victime de violences.

Dans un entretien avec la radio-télévision publique NRK, il a fait état de coupures sur son corps comme s'il avait été ligoté.

"Les coupures étaient profondes et cela a pris plusieurs mois avant que les blessures cicatrisent", a-t-il dit. "Visiblement, mes mains avaient été attachées".

Du côté de la police, M. Henriksboe, qui travaille pour la section "violences et crimes sexuels", confirme qu'"il avait des marques et des blessures sur le corps".

C'est un passant qui avait prévenu les secours après avoir retrouvé l'inconnu gisant dans la neige près d'une station de lavage de voitures d'Oslo dans la soirée du 14 décembre. Vu la condition de l'intéressé, la police avait ouvert une enquête.

phy/hh/ros

PLUS:hp