NOUVELLES

L'histoire de la photographie de l'espace retracée dans une exposition à Vienne

09/04/2014 10:13 EDT | Actualisé 09/06/2014 05:12 EDT

De la première photo de la Terre et de la Lune ensemble aux galaxies lointaines, clichés anciens et images récentes de l'espace sont exposés à Vienne à partir de jeudi, retraçant l'histoire de la photographie de l'espace.

"La photographie a révolutionné l'astronomie", a expliqué le commissaire de l'exposition, Jay Belloli, alors que les quelque 150 photos exposées à la galerie Westlicht remontent jusqu'en 1839.

Les astronomes "ont gagné plus de temps pour étudier ce qu'ils voyaient", a-t-il ajouté, rappelant qu'avant cela, ils ne pouvaient pas échanger d'images ou étudier un phénomène plus longtemps qu'il n'était visible dans le ciel, comme cette comète photographiée en 1882 dans le ciel du Cap, en Afrique du Sud.

Ce qui a commencé par des clichés en noir et blanc depuis la terre ferme s'est développé au gré des avancées techniques, devenant des photos prises dans l'espace puis des images composites, alliant parfois des centaines de clichés rapportés par des machines.

Un portrait de Saturne et ses anneaux est par exemple le résultat d'une combinaison de plus de 130 images prises par la sonde Cassini en 2006.

"Aujourd'hui il y a des milliers d'images qui reviennent sur Terre chaque jour, envoyées par les engins spatiaux", a encore dit Jay Belloli, qui voudrait pouvoir actualiser l'exposition avec les clichés les plus récents, alors que la collection présentée s'arrête en 2012.

Comme l'histoire de la conquête spatiale, celle des photos de l'espace raconte des épisodes de l'histoire de l'humanité, comme ce cliché ramené par la mission Apollo 17 en 1972, montrant la Terre entière, alors que jusque là, les photos prises depuis la Lune ne permettaient de voir que partiellement la planète bleue.

"Jusqu'à cette photo, nous n'avions pas idée de ce à quoi ressemblait notre planète vue de loin. Et là on s'est dit: +Oh mon Dieu, c'est simplement cette petite planète!+", a raconté Jay Belloli, qui est lui-même fasciné par l'espace.

"J'essaie de montrer des photos qui sont importantes scientifiquement mais qui sont aussi intéressantes à regarder, et dans beaucoup de cas, je pense, magnifiques", a expliqué l'Américain, qui représente la California/International Arts Foundation, initiatrice de l'exposition "Zero gravity", visible à Vienne jusqu'au 25 mai prochain.

site internet: www.westlicht.com/en

sgl/tba/abk

PLUS:hp