NOUVELLES

Les électeurs souhaitaient un changement, dit Caroline Simard

09/04/2014 04:44 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

La députée libérale Caroline Simard qui a battu Pauline Marois dans Charlevoix-Côte-de-Beaupré, attribue sa victoire à sa campagne de terrain et au fait que les citoyens de sa circonscription souhaitaient un changement.

La députée Caroline Simard s'est adressée brièvement aux médias pour la première fois depuis son élection lors de son arrivée au caucus du Parti libéral, mercredi.

Elle est revenue sur son élection et son expérience de travail.

Admettant avoir été aidée par la vague libérale, Caroline Simard a néanmoins insisté pour dire qu'elle avait fait une véritable campagne de terrain. Les citoyens, dit-elle, lui ont fait part régulièrement de leur insatisfaction à l'égard du gouvernement en poste.

« Je l'ai senti dès le premier jour jusqu'à la toute dernière journée. À savoir si je pensais gagner, je peux dire à ce sujet que selon ce que j'entendais, je savais qu'on voulait un changement et en suivant les statistiques sur le terrain, ça démontrait qu'il y allait avoir une lutte très serrée », dit la nouvelle députée.

Native de Baie-Saint-Paul, Caroline Simard, qui travaille en marketing depuis 18 ans, affirme être une personne simple et terre à terre qui entend travailler pour les gens de sa circonscription.

Priorité à la santé dans Charlesbourg

De son côté, François Blais, ancien doyen de la Faculté des sciences sociales de l'Université Laval, estime que les citoyens de la circonscription de Charlesbourg qui l'ont élu ne voulaient pas d'un référendum.

« On a compris qu'une certaine partie de la population ne voulait pas de référendum, une partie voulait une certaine stabilité. Moi, je l'interprète de cette façon-là », analyse-t-il.

François Blais entend se pencher sur l'accessibilité aux soins de santé dans Charlesbourg. « Il y a des besoins assez importants au niveau de l'accessibilité en santé. Il y a des cliniques qui sont en développement. On compte bien les supporter au cours des prochaines années. On a pris un engagement assez ferme à ce niveau-là. »

Les députés libéraux élus lundi sont réunis avec le premier ministre Philippe Couillard afin de faire un bilan de la campagne et planifier les prochains jours.

Philippe Couillard doit aussi travailler à former son cabinet. Il tiendra compte de quelques critères, dont la représentation régionale et la représentation féminine, entre autres.

PLUS:rc