NOUVELLES

Kevin Costner renoue avec le film sportif dans "Draft Day"

09/04/2014 12:45 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

Omniprésent sur les écrans cette année, Kevin Costner trouve dans "Draft Day" le rôle le plus convaincant de sa récente "renaissance", confirmant son appétit pour le genre du film sportif, dans lequel il s'est illustré avec succès par le passé.

Troisième film de l'acteur en quatre mois -- après "The Ryan Initiative" et "3 Days to Kill" --, "Draft Day" est signé Ivan Reitman, le réalisateur de "S.O.S Fantômes" et "Sex Friends".

Le film, qui sort vendredi en Amérique du Nord, se déroule le jour de la "draft", cet événement annuel télévisé et ultra-médiatisé pendant lequel les grands clubs de football américain sélectionnent les meilleurs joueurs universitaires pour les faire évoluer en milieu professionnel.

Sonny (Kevin Costner), directeur des Cleveland Browns, se retrouve en première ligne, pressé de faire des choix décisifs pour son club. Mais en cette journée extrêmement tendue, il doit aussi répondre aux questions pressantes de sa compagne Ali (Jennifer Garner) et composer avec la présence envahissante de sa mère Barb (Ellen Burstyn).

"J'aimais l'idée d'un personnage sous pression dès le début de l'histoire, avec une pression que ne fait qu'augmenter", a expliqué Ivan Reitman lors d'une conférence de presse à Beverly Hills.

"Pas seulement la pression professionnelle, mais aussi tout un tas de choses personnelles qui arrivent un jour très compliqué et qui affectent sa façon de penser", ajoute-t-il.

Kevin Costner, qui a toujours soigné son image de "Monsieur Tout le Monde", est très à l'aise dans ce personnage d'homme tiraillé de toutes parts, indécis, doutant de ses décisions, parfois brutal mais finalement vainqueur.

Et si ses films les plus récents n'ont pas été très populaires en salles, "Draft Day" pourrait faire renouer Kevin Costner avec les succès de sa "trilogie" sur le base-ball -- "Duo à trois" (1988), "Jusqu'au bout du rêve" (1989) et "Pour l'amour du jeu" (1999) -- et de son incursion dans le monde du golf avec "Tin cup" (1996).

- "La marque d'un grand film" -

De facture classique mais bien écrit et habilement rythmé, le film a bénéficié de la bénédiction de la ligue nationale de football américain (NFL), qui a autorisé l'équipe à tourner pendant la draft 2013.

"Je trouve que +Draft Day+ pourrait devenir un classique", a déclaré Kevin Costner lors de la conférence de presse. "Je ne sais pas si ce sera un succès au box-office, mais je crois qu'il peut devenir un film classique, partagé de génération en génération. Pour moi, c'est cela la marque d'un grand film".

Tom Welling, célèbre pour son rôle de jeune Superman dans la série télévisée "Smallville", interprète ici le rôle d'un joueur des Cleveland Browns, qui craint pour sa place après la draft et s'oppose violemment à Sonny sur ses choix.

Une scène qui, selon lui, résume bien le film. "Dans cette scène, je suis persuadé que j'ai raison, mais à la fin, je réalise que c'est lui qui a raison et que je dois le laisser faire son travail. Et le personnage de Kevin est tout le temps dans cette dynamique", explique l'acteur à l'AFP.

"Tout le monde lui dit ce qu'il doit faire, mais sans avoir le fardeau de la responsabilité des choix. Je pense que c'est ce que le public peut apprendre du film: les gens veulent vous dire ce qu'il faut faire, mais quand vous faites un choix, c'est vous qui en êtes responsable".

Pour Kevin Costner, devenu un habitué du genre, faire un bon film de sport c'est "enlever le plus possible d'éléments sportifs. Il faut que le film soit sur les gens. Ça n'a pas d'intérêt de vouloir impressionner le public avec des détails techniques".

"Evidemment, le décor c'est la NFL. Mais ce que veut (Sonny) c'est pouvoir dire à sa mère qu'il va être père", observe-t-il. "Et c'est comme ça que les films sont bons. C'est quand il y a ces moments, ces petits gestes que vous n'oublierez jamais".

Et de conclure: "On voit trop de films qui ne nous laissent aucun souvenir. Et parfois, la chose qui fait qu'on s'en souvient, c'est un clin d'oeil".

rr/bdx

PLUS:hp