NOUVELLES

Inde: des rebelles maoïstes tuent trois soldats en marge des élections

09/04/2014 06:22 EDT | Actualisé 09/06/2014 05:12 EDT

Des rebelles maoïstes ont tué mercredi trois soldats escortant des responsables électoraux à la veille du début du vote pour les législatives dans cette région du centre de l'Inde, a indiqué la police.

Les rebelles ont attaqué un convoi de forces paramilitaires qui revenait d'une mission d'escorte de responsables électoraux se rendant dans un bureau de vote, alors que le scrutin dans l'Etat du Chhasttisgarh débute jeudi.

"Trois commandos des forces paramilitaires ont été tués dans un échange de coups de feu avec les maoïstes dans la région de Chintagufa", a dit à l'AFP le chef des opérations anti-maoïstes de l'Etat, Rajinder Kumar Vij.

Il s'agit des premiers décès en lien avec les élections qui ont débuté lundi en Inde et vont se dérouler en neuf étapes sur cinq semaines, le plus grand scrutin jamais organisé dans le monde.

Ces violences illustrent la difficulté d'assurer la sécurité dans des zones où la guerilla maoïste est encore largement active.

Trois soldats ont été blessés en marchant sur une mine posée par des rebelles dans une autre zone de l'Etat de Chhattisgarh, a précise Vij à l'AFP.

Quatre petits Etats du nord-est de l'Inde votaient par ailleurs mercredi pour la deuxième vague du scrutin sous la surveillance d'importantes forces de sécurité dans cette région proche de la frontière contestée avec la Chine.

Les électeurs ont afflué tôt le matin dans les bureaux de vote de l'Arunachal Pradesh, Etat dont une partie est située à l'extrêmité orientale de la chaine de l'Himalaya, en dépit de la pluie, selon l'agence Press Trust of India.

Les Etats du Nagaland, du Meghalaya et du Manipur votaient également ce mercredi.

La troisième phase du vote jeudi constituera une étape cruciale puisqu'elle mettra en jeu 91 sièges dans 14 Etats dont la capitale New Delhi, sur un total de 543 sièges à la chambre basse du parlement.

str-tha/ef/ia

PLUS:hp