NOUVELLES

Grèce : Athènes satisfaite de la confiance exprimée par les marchés

09/04/2014 04:07 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

Le gouvernement grec s'est montré mercredi satisfait de la confiance que semblent manifester les investisseurs à la perspective du prochain, voire imminent retour du pays sur les marchés de dette à long terme.

"L'intérêt (des marchés) pour les bons du Trésor de l'Etat grec montre la confiance qui existe en l'économie grecque", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Simos Kédikoglou, à la télévision privée Mega, alors qu'il n'était pas exclu que ce retour, après quatre ans d'absence, se fasse dès mercredi.

La plupart des médias grecs évoquaient mercredi un article publié mardi soir en ce sens par Dow Jones et le Wall Street Journal, qui précisaient que cette émission porterait probablement sur "deux milliards d'euros de bons du Trésor à cinq ans".

"Nous sommes dans la bonne direction", a souligné M. Kédikoglou sans vouloir répondre précisément à la question de la date.

Depuis le week-end dernier, de nombreux médias ont prédit que l'émission d'une obligation à moyen terme, une première depuis l'éclosion de la crise de la dette, allait intervenir avant la visite de la chancelière allemande Angela Merkel, prévue vendredi.

Dans une tentative de calmer ces rumeurs, le ministre des Finances Yannis Stournaras a indiqué lundi que "rien ne pressait" la Grèce de sortir sur les marchés.

"Notre retour dépendra des conditions et ce sera fait d'ici l'été (...) nous n'avons pas besoin d'argent" dans l'immédiat, a assuré Yannis Stournaras.

Il a réitéré que la stabilisation politique et économique du pays ces derniers mois et l'amélioration des finances publiques avaient contribué à la décision du gouvernement de revenir sur les marchés.

Le pays ne peut émettre pour le moment que des obligations à court terme pour de petits montants. Mardi, il a levé 1,3 milliard d'euros en bons du Trésor à six mois à un taux de 3,01%, en nette baisse par rapport à une opération similaire le mois dernier (3,6%).

M. Stournaras avait déjà indiqué la semaine dernière qu'une "petite émission sur trois à cinq ans" aurait lieu d'ici le mois de juin pour tenter de lever entre 1,5 et 2 milliards d'euros.

Le taux d'emprunt de la dette grecque à 10 ans, actuellement à un peu plus de 6%, a enregistré ces derniers jours son plus bas niveau depuis 2010 et le recours de la Grèce au mécanisme de sauvetage de l'UE et du FMI pour des prêts d'environ 240 milliards d'euros.

hec/od/ros

PLUS:hp