NOUVELLES

Deux militaires tués dans le nord du Liban (sécurité)

09/04/2014 02:57 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

Un officier et un soldat libanais ont été tués et un autre militaire a été blessé lorsque leur patrouille a été visée par les tirs d'un déserteur dans le nord du Liban, a annoncé mercredi une source de sécurité.

L'incident s'est produit mardi vers 21H30(19H30 GMT) dans la localité de Fnaidek, dans la plaine très pauvre du Akkar, et l'auteur des tirs est un soldat qui avait déserté il y a trois ans et qui faisait l'objet de plusieurs mandats d'arrêt, a précisé cette source.

Cet homme de 30 ans, présenté comme violent, s'est suicidé quelques heures plus tard avec son pistolet mitrailleur, alors que son oncle Khaldoun Taleb, chef de la municipalité de Fnaidek, tentait en vain de la convaincre de se rendre.

Les enquêteurs n'ont pas pu déterminer les motivations de son acte. Un jeune homme qui était avec lui au moment des tirs a été arrêté.

Le père du meurtrier ainsi que beaucoup d'habitants de Fnaidek et du Akkar sont des militaires, seule voie pour sortir de la misère de cette région délaissée.

Depuis début avril, des soldats, appuyés par des chars, se sont déployés en masse à Tripoli, la grande ville du nord du pays, et les soldats ont étendu leurs patrouilles à la région.

oi-rd/sk/fcc

PLUS:hp