NOUVELLES

Ukraine: Kerry accuse la Russie de vouloir "créer le chaos"

08/04/2014 11:33 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a accusé mardi Moscou d'avoir envoyé "des provocateurs" dans l'est de l'Ukraine pour y créer "le chaos" et se donner ainsi un "prétexte" pour une intervention militaire, comme ce fut le cas en Crimée.

"Tout ce que nous avons vu ces dernières 48 heures de la part de provocateurs et d'agents russes opérant dans l'est de l'Ukraine, nous indique qu'ils ont été envoyés là-bas déterminés à créer le chaos", a fustigé M. Kerry devant la commission des Affaires étrangères du Sénat américain.

Il a dénoncé "une tentative illégitime et illégale de la part de la Russie pour déstabiliser un Etat souverain et créer ainsi une crise forcée".

"Personne ne devrait être trompé et, croyez-moi, personne n'est trompé par ce qui pourrait être potentiellement un prétexte forcé pour une intervention militaire, comme nous l'avons vu en Crimée", a martelé le secrétaire d'Etat.

Il a répété que les Etats-Unis et leurs alliés "préféraient une dé-escalade (des tensions) et une solution diplomatique" avec Moscou, mais qu'ils "n'hésiteraient pas à avoir recours à des outils du 21e siècle pour tenir la Russie responsable de ses agissements du 19e siècle", en allusion aux sanctions américaines prises contre Moscou et aux menaces d'en imposer de nouvelles.

Il a une fois de plus exhorté la Russie "à mettre fin à sa pression et son agression sur l'Ukraine".

M. Kerry a également annoncé qu'il rencontrerait à nouveau son homologue russe Sergueï Lavrov, la semaine prochaine en Europe, pour tenter de régler la crise en Ukraine.

"Nous sommes tombés d'accord pour nous retrouver bientôt, en Europe, la semaine prochaine avec l'Ukraine et nos partenaires européens", a dit le ministre américain, le département d'Etat ayant évoqué lundi une rencontre quadripartite "d'ici dix jours" entre Washington, Moscou, Kiev et l'Union européenne.

nr/sam

PLUS:hp