NOUVELLES

La Sûreté du Québec démantèle trois réseaux de trafiquants associés aux Rock Machine

08/04/2014 10:07 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT
gangstersout.blogspot.com

MONTRÉAL - La bande de motards criminels Rock Machine refait son apparition dans la région de Montréal.

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont démantelé mardi matin trois réseaux de trafiquants de stupéfiants dans les municipalités de Saint-Rémi, Saint-Michel et Saint-Patrice-de-Sherrington en Montérégie qui seraient liés à cette organisation criminelle.

En tout, quatre perquisitions ont été réalisées, soit une dans un établissement licencié de Saint-Patrice-de-Sherrington et les trois autres dans des résidences privées.

Jusqu'ici, 13 personnes ont été appréhendées, neuf hommes et quatre femmes, qui feront face à diverses accusations, notamment de trafic de stupéfiants et de possession d'armes prohibées.

Certains suspects devaient comparaître dès mardi après-midi au palais de justice de Longueuil.

Les policiers ont saisi, entre autres, du cannabis, de la cocaïne, des comprimés de ce que l'on croit être de la métamphétamine, des armes prohibées et des sommes d'argent liquide.

Selon la sergente Ingrid Asselin, de la Sûreté du Québec, les Rock Machine s'étaient pourtant faits discrets récemment.

«L'arrestation des membres du chapitre de Winnipeg des Rock Machine en janvier 2013 avait eu impact sur la visibilité et l'existence même de cette organisation au Québec», a-t-elle expliqué, tout en précisant qu'ils avaient récemment donné quelques signes d'une résurgence.

«Depuis quelques mois, des personnes auraient été vues portant les couleurs associées au groupe des Rock Machine, tant à Montréal que dans les environs», a-t-elle dit.

Ce retour semble désormais manifeste, a précisé la policière.

«Notre enquête tend à démontrer que certaines personnes de ces trois réseaux auraient des liens avec ce groupe criminalisé», a-t-elle dit.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 10 criminels les plus recherchés au Québec