INTERNATIONAL

Pistorius éclate en sanglots, l'audience est suspendue

08/04/2014 09:05 EDT | Actualisé 08/04/2014 09:05 EDT
AFP via Getty Images
South African Paralympic track star Oscar Pistorius react during his trial in Court in Pretoria on April 7, 2014. As the defence opens its case, the 27-year-old Paralympian will give the court his first account of why he shot dead his model girlfriend Reeva Steenkamp in the early hours of Valentine's Day in 2013. AFP PHOTO / POOL / Deaan Vivier (Photo credit should read DEAAN VIVIER/AFP/Getty Images)

PRETORIA - «Avant de m'en rendre compte, j'avais tiré quatre coups de feu»: Oscar Pistorius, en larmes, a raconté ainsi les tirs qui ont tué sa petite amie Reeva Steenkamp le 14 février 2013, décrivant sa panique lorsqu'il a cru qu'un cambrioleur était caché dans les toilettes.

Inquiet après avoir entendu la fenêtre de la salle de bains s'ouvrir, l'athlète amputé a raconté s'être armé pour s'y rendre, progressant à tâtons dans le couloir, sur ses moignons, prenant appui sur le mur pour garder l'équilibre et inquiet que l'intrus puisse surgir à la fenêtre ou des WC fermés.

C'est alors, dit-il, que: «j'ai entendu un bruit qui venait des toilettes, ce que j'ai perçu comme quelqu'un qui allait sortir des toilettes».

«Avant de m'en rendre compte, j'avais tiré quatre coups de feu», a admis le champion paralympique, au deuxième jour de sa déposition devant le tribunal qui le juge pour le meurtre de son amie Reeva Steenkamp.

De retour dans la chambre et ne trouvant pas sa compagne dans le lit, il a ensuite appelé à l'aide, puis défoncé la porte des WC avec une batte de cricket.

«Je me suis penché sur elle, et...», la suite de la phrase de Pistorius est étouffée dans ses sanglots. «Elle ne respirait plus», a-t-il articulé, avant de s'effrondrer hoquetant et pleurant de façon bruyante.

La juge a suspendu puis renvoyé l'audience à mercredi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Oscar Pistorius arrêté