POLITIQUE

L'élection de Philippe Couillard démontre que les politiciens barbus sont à la mode

08/04/2014 01:24 EDT | Actualisé 08/04/2014 01:30 EDT
PC

Les trois principaux chefs du gouvernement fédéral ont accueilli le premier ministre Philippe Couillard à bras ouverts. Mais le chef du NPD, Thomas Mulcair, y voit-il une occasion de faire valoir le savoir-faire politique des barbus?

Aucun barbu n'a dirigé le Canada depuis Mackenzie Bowell en 1894, devenu premier ministre par défaut, après la mort soudaine de son prédecesseur Sir John Thompson.

Mulcair, au poil depuis l'âge de sa majorité, s'était fait demander l'été dernier s'il pouvait récolter plus d'appuis dans les sondages en tant que politicien imberbe.

"Montrez-moi les chiffres et la question qui était posée à ce moment-là, et je serai heureux de vous répondre", avait-il répondu à ce moment-là.

Nos collègues du Huffington Post Canada avaient demandé à des spécialistes de l'image à quel point la pilosité faciale des candidats influence le choix des électeurs. Une barbe créerait donc une certaine barrière entre un politicien et le public - reproduisant l'image d'une personne froide et austère susceptible d'en décourager plusieurs.

"Les gens ne se disent pas consciemment qu'ils ne voteront pas pour un politicien à barbe. Cela passe plus par l'instinct", précise le consultant Barry McLoughlin.

"En Amérique du Nord, nous verrons rarement une personne de pouvoir porter la barbe. Ça n'a pas été fait depuis l'avènement de la télévision", ajoute-t-il.

En entrevue à CBC, Philippe Couillard avait rejeté cette idée et avait précisé qu'il était plutôt fier de sa barbe. Il se dit plutôt convaincu que la barbe est à la mode. Avant de se présenter à la chefferie du Parti libéral, les femmes l'approchaient pour lui demander s'il était l'acteur William Petersen, qui jouait Gil Grissom dans la série CSI.

Voyez par vous-même!

william petersen phillippe couillard

(Crédit photo: La Presse Canadienne)

INOLTRE SU HUFFPOST

6 faits sur Philippe Couillard