NOUVELLES

N.-B.: la crue inquiète alors que des averses et un réchauffement sont prévus

08/04/2014 01:36 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

FREDERICTON - Au Nouveau-Brunswick, la crue printanière est une source de préoccupation.

Les autorités ont émis un communiqué, lundi, dans lequel elles écrivent que «des températures supérieures au point de congélation et d'importantes averses de pluie sont prévues pendant les prochaines 24 heures».

De pareilles conditions ne manqueraient pas d'entraîner une augmentation du débit et du niveau des cours d'eau de la province.

Leur couverture de glace est donc susceptible de céder, ce qui pourrait contribuer à la formation d'embâcles et de provoquer des inondations.

Le gouvernement invite donc les citoyens vivant ou travaillant à proximité de l'eau «à demeurer en état d'alerte».

Il leur suggère de préparer un plan d'urgence et de prendre toutes les mesures nécessaires afin d'assurer la protection de leurs biens.

Il déconseille aussi aux gens de s'aventurer sur les cours d'eau gelés et ce, autant à pied qu'en motoneige ou encore en véhicule tout-terrain.

Les autorités précisent que les risques ne se limitent pas qu'au bassin du fleuve Saint-Jean mais aussi à l'ensemble des rivières et des ruisseaux de la province.

Par ailleurs, selon elles, la prudence s'imposera sur le réseau routier puisque les averses pourraient vraisemblablement endommager voire emporter des ponceaux en plus de favoriser les accumulations d'eau.

PLUS:pc