NOUVELLES

Les services d'urgence sont sur le qui-vive dans plusieurs régions

08/04/2014 07:36 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

SAINT-CLET, Qc - La sécurité civile et les services d'urgence de plusieurs municipalités sont en état d'alerte, alors que la montée des eaux dans plusieurs secteurs menace de nombreuses résidences.

Une centaine de maisons de la municipalité de Saint-Clet, en Montérégie, ont été évacuées d'urgence, mardi en début de soirée, en raison d'une montée soudaine des eaux.

D'importantes accumulations d'eau ont été observées dans le coeur de la petite localité, après la fonte des neiges, les averses de pluie des dernières heures et des refoulements d'égout.

Au nombre des lieux évacués, on compte un centre de la petite enfance (CPE). Les autorités affirment qu'il s'agit d'évacuations préventives, afin de s'assurer qu'il n'y ait aucun risque pour ces citoyens, a indiqué Christine Savard, directrice régionale de la Sécurité civile pour la Montérégie et l'Estrie

Un centre d'hébergement était en train d'être mis en place en début de soirée afin de leur permettre de passer la nuit au chaud.

La situation est aussi préoccupante à Carignan, alors qu'un embâcle s'est formé sur la rivière L'Acadie. Il y a des risques de débordements et des évacuations pourraient être menées au cours des prochaines heures.

«L'alerte d'inondation est maintenue pour la rivière l'Acadie, mais aussi pour la rivière des Anglais, qui fait partie de la rivière Châteauguay», a soutenu Sophie Latreille, directrice générale d'Hydro Météo.

À Brigham, un débordement de la rivière Yamaska a été observé, mais uniquement dans un secteur non-résidentiel. Certains chemins sont non-pratiquables dans la municipalité.

En Estrie, les débits des rivières sont aussi à la hausse, en raison des températures clémentes. La rivière Saint-François, la rivière aux Saumons, la rivière Coaticook, la rivière Tomifobia, le ruisseau Castle et le ruisseau Bury sont sous haute surveillance.

À Weedon, le débit de la rivière aux Saumons fait craindre des inondations, alors que les autorités prévoient que la quantité d'eau en circulation atteindra son niveau maximal pendant la nuit de mardi à mercredi.

Le portrait des prochains jours risque de changer passablement, alors que l'eau s'écoule lentement en aval.

«Les plus petits cours d'eau vont s'essouffler. Les niveaux d'eau vont continuer à augmenter dans les plus gros cours d'eau. On pourrait atteindre des seuils d'inondation mineur, mais il est difficile de dire dans quelle municipalité», a précisé Mme Latreille.

Hydro Météo fait savoir que les risques d'embâcles sont élevés et que son organisation, de pair avec la Sécurité civile et les municipalités devront continuer d'être sur le qui-vive.

PLUS:pc