NOUVELLES

Les Canucks de Vancouver congédient leur directeur général Mike Gillis

08/04/2014 02:58 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

VANCOUVER - Les Canucks de Vancouver ont congédié leur président et directeur général Mike Gillis, une journée après que l'équipe eut perdu tout espoir de participer aux séries éliminatoires.

Le propriétaire Francesco Aquilini prévoyait commenter cette décision mercredi matin. Les joueurs des Canucks avaient congé d'entraînement, mardi.

«Les Canucks de Vancouver ont connu du succès sous la direction de Mike, et nous sommes venus près d'atteindre notre but ultime; mais je crois que nous en sommes à un point où il faut un changement à la direction et une nouvelle voix», a déclaré Aquilini dans un communiqué.

Gillis avait hérité du poste de directeur général à la suite du congédiement de Dave Nonis à l'issue de la saison 2007-08. Les Canucks ont atteint la finale de la Coupe Stanley en 2011 mais l'équipe ne cesse de décliner depuis ce temps. La formation de Vancouver a été éliminée au premier tour des séries deux fois de suite, avant d'en être exclue complètement pour la première fois depuis la campagne 2007-08.

Les amateurs ont exprimé leur mécontentement en réclamant le départ de Gillis à la suite du revers de 3-0 face aux Ducks d'Anaheim, lundi soir.

Gillis avait accepté une prolongation de contrat après la saison 2011-12 mais certains indices ont laissé croire, la semaine dernière, que John Tortorella et lui ne sont pas sur la même longueur d'onde. Gillis a semblé critiquer le mode de gestion de son entraîneur pendant une entrevue à la radio, alors qu'il a affirmé qu'il aimerait que l'équipe revienne au style qui lui a permis d'affronter les Bruins de Boston en grande finale en 2011.

«Je veux que l'équipe joue avec énergie, en cherchant à garder possession de la rondelle, en faisant circuler le disque rapidement, en forçant l'adversaire à commettre des erreurs, a déclaré Gillis dans l'entrevue. Je crois que nous avons le personnel pour jouer de cette manière. Si nous n'avons le personnel nécessaire, nous ferons des changements.

«C'est ma vision, j'estime que c'est de cette façon qu'une équipe va terminer en tête de l'Association Ouest et de la LNH. Si vous regardez les équipes de tête dans l'Ouest, elles jouent de cette façon. C'était notre façon de jouer.»

Depuis qu'il a succédé à Alain Vigneault, l'été dernier, Tortorella semble plutôt privilégier une approche axée sur la défensive, où les joueurs doivent chercher davantage à appliquer de la pression sur le porteur de la rondelle et à bloquer des tirs.

PLUS:pc