NOUVELLES

Le Kenya annonce 3000 arrestations pour terrorisme

08/04/2014 12:46 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

NAIROBI, Kenya - Au moins 3000 personnes ont été arrêtées au Kenya au cours des quatre derniers jours, à l'occasion de perquisitions organisées en réponse à des attaques terroristes, a révélé un dirigeant du pays.

Un porte-parole de la police, Masoud Mwinyi, a indiqué mardi que la majorité des gens arrêtés ont ensuite été relâchés, mais que 447 personnes sont toujours détenues en fonction de lois antiterrorisme qui permettent aux policiers de détenir un suspect pendant plus de 24 heures.

Des militants des droits de la personne ont critiqué cette opération, en affirmant que seuls des Somaliens sont visés. Les militants s'inquiètent aussi du traitement des suspects par la police.

Le Kenya a récemment été le théâtre d'attaques attribuées au groupe militant somalien al-Shabab. Le groupe a promis de frapper le Kenya pour se venger de la présence en Somalie de militaires kenyans pour lutter contre l'organisation.

PLUS:pc