NOUVELLES

Le Canada jouera sa place au sein du groupe mondial face à la Colombie

08/04/2014 12:54 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le Canada jouera sa place au sein du groupe mondial de la Coupe Davis pour la saison 2015 lorsqu'il accueillera la Colombie en vue d'un match de barrage du 12 au 14 septembre. Et si le capitaine de l'équipe canadienne est heureux du tirage au sort favorable, il reconnaît que ses joueurs n'auront pas la tâche facile contre les expérimentés Colombiens.

«C'est agréable de disputer ce match à la maison après deux rencontres à l'étranger, a reconnu Martin Laurendeau en conférence téléphonique. Mais même si nous jouons au Canada, nous aurons les mains pleines.»

Laurendeau a en effet rappelé que les Colombiens Alejandro Falla, Alejandro Gonzalez et Santiago Giraldo, tous classés parmi le top-100 mondial, comptent beaucoup d'expérience, un atout précieux en Coupe Davis. L'équipe de double, composée de Juan-Sebastian Cabal et Robert Farah, est également redoutable.

«Depuis un an, ils ont vraiment élevé leur niveau de jeu. Ce ne sera vraiment pas facile d'aller chercher le point en double. Je m'attends à un match qui va nécessiter quatre ou cinq sets. Que ce soit en simple ou en double, ils ont beaucoup d'options.»

Le Canada, qui occupe le 8e rang mondial, possède une fiche de cinq gains et quatre revers face à la Colombie, au 26e échelon, et il a subi ses quatre défaites en Amérique du Sud. Le dernier affrontement entre les deux pays remonte à 2010, à Bogota, alors que la Colombie avait signé une victoire de 4-1.

«Nous avons beaucoup évolué depuis ce temps, a toutefois rappelé Laurendeau. Nous avions de très jeunes joueurs à l'époque.»

Aujourd'hui, Milos Raonic, 11e joueur mondial, et Vasek Pospisil, 28e, sont des joueurs établis qui ont quelques succès à leur palmarès en Coupe Davis.

«Nos joueurs n'ont peur de personne, surtout lorsqu'on joue au Canada», a encore dit Laurendeau.

D'autant plus que le Canada aura l'avantage de choisir le type de surface pour cette confrontation. Ce sera assurément un court rapide, la surface de prédilection des Canadiens.

«L'avantage de jouer en septembre nous offre une option de plus. Nous pouvons décider de jouer à l'extérieur ou à l'intérieur. Nous allons en discuter au cours de la prochaine semaine avec les joueurs. Il reste qu'ils (les Colombiens) ont de bons joueurs de surface rapide. Il va falloir être stratégique dans notre choix de choisir de jouer à l'intérieur ou à l'extérieur.»

Tennis Canada déterminera au cours des prochains mois la ville-hôte ainsi que le site.

Le Canada a amorcé la saison au sein du groupe mondial pour une troisième année consécutive. Au premier tour, l'équipe a fait face au Japon, à Tokyo. L'absence des deux meilleurs joueurs du pays, Raonic et Pospisil, a entraîné une décevante défaite de 4-1, ce qui oblige le Canada à disputer ce match de barrage.

Une défaite contre la Colombie le relèguerait au groupe 1 de la zone des Amériques pour la première fois depuis 2011.

«Personne ne veut retourner dans le groupe 1», a prévenu Laurendeau.

Le week-end dernier, la Colombie s'est illustrée dans un match du groupe 1, l'emportant 4-1 aux dépens de la République dominicaine.

PLUS:pc