NOUVELLES

Laval : le projet immobilier Le Commodore annulé

08/04/2014 02:24 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

Radio-Canada a appris qu'Aldo Coviello, promoteur du controversé projet de tours d'habitation Le Commodore, à Laval, renonce à son projet. Le propriétaire d'Aldo Construction a lui-même confirmé l'information.

Le Commodore était un projet majeur de deux tours de plus de 28 étages qui devaient être construites en bordure de la rivière des Prairies.

Il s'agissait d'un projet qui suscitait de la grogne chez les résidents des environs, en particulier depuis que Le Commodore avait été évoqué à la commission Charbonneau lors du volet consacré à Laval. 

Sabrina di Matteo, porte-parole du regroupement Pas de tours dans ma cour, s'est réjouie de cette nouvelle. « On est extrêmement contents que notre mobilisation depuis l'été 2013 ait pu mettre en lumière la monstruosité de ce projet de deux tours de 30 étages en bordure de rivière », a-t-elle dit en entrevue. 

Remboursement

M. Coviello a commencé à rembourser les dépôts de ses clients, dont il n'a pas voulu révéler le nombre. Il a aussi refusé d'en dire plus sur le montant de ses pertes et sur ses intentions par rapport à une éventuelle poursuite contre la Ville de Laval.

Il maintient toutefois que les tours étaient totalement légales et estime que les autorités étaient dans le tort lorsqu'elles ont suspendu le projet, en février dernier.

Le maire Marc Demers préfère ne pas commenter le dossier pour l'instant.

Un rapport d'étape des enquêteurs doit être déposé cette semaine.

Le Commodore à la commission Charbonneau

Rappelons que le projet avait été mentionné à la commission par un témoin qui avait alors révélé que l'ancien maire de Laval, Gilles Vaillancourt, avait fait des pressions dans le dossier. Il avait d'ailleurs abordé Claire Lebel, candidate à la mairie de Laval à ce moment, sur le sujet. La rencontre avait été enregistrée à l'insu du maire déchu. Ceci avait mené M. Demers à mettre sur pied une enquête administrative sur le projet immobilier afin de faire le point sur certaines irrégularités.

Avec des informations de Vincent Champagne

PLUS:rc